Avec ou sans bébé

Ça fait maintenant presque deux ans que je suis en congé parental, puisque mes deux grossesses se sont enchaînées à 6 mois d’écart (oui, en effet, « gros contrat »). Ce que j’ai trouvé le plus difficile les deux fois, c’était de parvenir à m’accorder du me time.

Absorbé par les soins, l’amour et l’attention qu’on accorde à nos enfants, il est en effet facile de s’oublier. Au début, c’est bien normal, on craint d’exposer bébé à un environnement différent et de déranger sa routine… mais ladite routine peut finir par être aliénante! Il faut donc trouver l’équilibre entre les besoins de bébé et les nôtres. Après tout, nos enfants profitent davantage d’un parent reposé et heureux que d’un parent anxieux et frustré. J’ai donc pensé concocter un petit résumé de mes activités préférées des deux dernières années, à faire avec ou sans bébé.

La pause-café

J’avais 13 ans lorsque j’ai bu ma première tasse et je suis dès lors tombée amoureuse du café. Heureusement, mes amies-mamans carburent également à la caféine et je peux donc partager ce péché mignon avec elles. En solitaire, j’opte invariablement pour le Maesmi, un petit café tout près de chez moi sur la rue Masson. On y sert le meilleur café qui soit (le Saint-Henri), le personnel est sympathique et les biscuits Snickerdoodle, à tomber!

Crédit photo : Camille Tellier

Pour sortir avec bébé, je propose le Café Lézard (encore sur Masson), puisque le local est vaste et que la nourriture y est excellente. On ne s’y sent jamais de trop accompagné de notre poussette encombrante et de notre bébé qui gazouille, et l’on peut profiter de la belle terrasse l’été. Je propose tout de même une autre option, soit le fabuleux Café Ze Yéti, sur la rue Marie-Anne. Ce café familial correspond parfaitement aux tout-petits plus actifs qui désirent profiter de la salle de jeux bien garnie pour se faire de nouveaux amis tandis que maman et papa sirotent leur boisson de prédilection en consultant le menu brunch.

La causerie ou les emplettes

Il n’est pas toujours évident de faire des courses accompagné de son bébé, et certaines boutiques l’ont bien compris. C’est le cas chez Agatha, ou l’on a accès à un coin lecture muni d’une grande table commune qui trône au milieu d’un décor aux tons de pastel tout ce qu’il y a de plus chic. Mention d’honneur à cette boutique pas comme les autres, qui a décidé d’apposer des bandes de gazon synthétique au sol afin que les clients puissent essayer les poussettes directement en magasin. Excellente idée!

Publicité

Si votre objectif est de flâner, je vous propose de faire un arrêt avec vos cocos aux jeudis « causerie » de La Culotte à l’Envers. Vous y retrouverez des mamans et des papas souriants et fatigués, comme vous, qui ont envie de faire un brin de jasette tandis que leurs petits s’amusent sur les tapis colorés prévus à cet effet. À l’arrivée comme au départ, profitez-en pour jeter un coup d’œil à leur sélection de jouets et de vêtements. Difficile de résister à l’envie d’ajouter un nouveau pyjama au tiroir de bébé!

En toute liberté

Que le thermomètre extérieur affiche 30 ou -25, ma grande fille a TOUJOURS envie d’air frais et d’exercice. Qu’à cela ne tienne, le Parc Molson a tout pour plaire aux jeunes explorateurs audacieux et aux parents en quête de quelques échanges verbaux avec des semblables. Balançoires, structures ludiques, carré de sable, jouets divers, espace vert : les atouts de ce parc sont décidément nombreux et chacun y trouvera son compte. Si vous y allez seul(e), choisissez l’un des grands bancs inclinés pour une petite sieste au soleil ou un brin de lecture…

Si le temps ne permet pas une sortie extérieure, on peut se rabattre sans regret sur la magnifique Bibliothèque Marc-Favreau, située à deux pas du métro Rosemont. Rénové dans les dernières années, ce bâtiment offre l’avantage d’un éclairage naturel grâce à sa façade vitrée. Les amateurs de verdure comme moi ne seront pas déçus puisque la bibliothèque regorge de plantes. Un coin « tout-petits » a été aménagé tout au fond; vous pourrez donc passer quelques heures à découvrir les jeux amusants et les beaux livres colorés avec vos enfants.

Je termine cet article en vous invitant à multiplier les sorties avec ou sans bébé. Le social est nécessaire autant aux parents qu’aux enfants, et de briser l’isolement permet de se rendre compte que la parentalité, c’est parfois difficile, mais c’est très souvent merveilleux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page