Aide ton prochain, pour ton bien

Tu dois t’en douter, je suis attirée vers ce qui parle d’altruisme, de psychologie, d’humain, d’entraide, de conseils mieux-être, etc. 

Depuis quelque temps, je suis une abonnée de la chaine Youtube de Shallon Lester. C’est comme une grande soeur, la tante cool, l’amie qui te donne des conseils et qui parle avec intelligence et un petit air coquin de sujets dont tu sais que tu veux parler. Estime personnelle, relations de couples, amitiés, féminité, confiance en public…

Le conseil qu’elle donne le plus? Faire du bénévolat, du volontariat, de l’altruisme véritable… Aide ton prochain de manière régulière. Va voir ce que tu peux donner pour améliorer un peu le monde qui t’entoure.

Trouve ce que tu as comme force, ne serait-ce que deux bras et deux jambes fonctionnelles, et pense à ce qui pourrait t’intéresser. De la soupe populaire pour les itinérants? Des paniers de Noel? Des refuges pour animaux? Ramasser des fonds pour une cause? Pelleter l’entrée de la voisine qui est âgée et qui vit seule? Bref, tu fais un résumé de ce qui t’interpelle, des forces que tu penses avoir et tu t’impliques.

Pourquoi faire ça? Selon Shallon, c’est un plan parfait pour aider ton estime personnelle et ta confiance en toi. Ainsi, tu vas te voir faire des gestes qui ont des impacts concrets et positifs. Tu vas te voir réussir à faire des tâches que tu ne pensais pas pouvoir faire. Tu vas socialiser avec plein ou avec peu de gens selon ta préférence et les tâches que tu préfères. Tu vas agir sans pression de résultats (contrairement aux intervenants sur le terrain qui ont un salaire et donc des objectifs à remplir), mais on va toujours être content de te voir arriver avec ce que tu as à offrir. Tu vas apprendre sur toi et sur le monde: voir la réalité des autres peut agrandir ta vision du monde, tu le sais déjà. Te voir agir avec force et confiance en apprenant de nouvelles compétences ( jamais fais ça nettoyer une cage immense de chien? Viens, on va te le montrer! Tu penses pas être capable de soulever une grosse boite de vêtements? Pogne ton bord, je vais t’aider!) et tu vas finir ta journée, tes heures de bénévolat avec un sourire dans face. Fatigué fort probablement, mais content de toi.

Publicité
selective focus photography of child s hand on person s palm
Photo by Juan Pablo Arenas on Pexels.com

Combien de gens ayant fait du bénévolat ou des gestes d’altruisme sans attentes finissent par dire qu’ils retirent tellement de ce qu’ils font?! Ils disent qu’ils ne pensaient jamais être capables de faire ceci ou de faire cela! Ils disent qu’ils ont développé des amitiés, des valeurs, de la confiance…

Moi, ce que je fais depuis que je suis petite et qui est le « bénévolat» qui me donne au quotidien c’est de prendre soin de chats errants. Ils ont faim. Ils ont froid. Ils n’aiment pas toujours les humains.

focus photography of white kitten
Photo by samer daboul on Pexels.com

Prendre soin d’eux m’a donné la satisfaction de voir un chat maigre à en faire peur devenir un matou solide et en santé. Cette satisfaction de sauver une vie est immense. Aussi, j’ai appris à aimer, véritablement. À observer la personnalité de chacun d’eux. Où sont ses limites, ses défis, ses blessures, ses besoins? Lui il a peur, je vais devoir l’apprivoiser avec patience et délicatesse. Celui-ci veut des câlins plus que de la nourriture alors que celui-là, là-bas, il se peut que jamais il ne me laisse le toucher. Autant le grand affectueux que le plus distant, je les aime égal. Juste pas de la même façon. Je les aime, eux, je leur donne à eux. Je n’ai pas d’attentes vis-à-vis comment je veux qu’ils agissent avec moi. Je leur donne ce dont ils ont besoin et j’accepte ce qu’ils me donnent. Mon colleux, quand il se frotte sur moi, j’aime ça. Mon apeuré qui après des mois voir presque un an se rapproche un peu de moi et s’assoit calmement près de moi, je bouge pas trop, je veux pas le stresser, mais dans mon cœur c’est le party! Il commence à me faire confiance! Yes!

J’ai appris à aimer, à attendre, à observer, à apprendre à connaître. J’ai vécu des histoires d’amour, rien de moins. J’ai des souvenirs tendres, fous, tristes, heureux, drôles…

grayscale photo of sleeping tabby cat
Photo by Vlad Shu on Pexels.com

Quand l’un d’eux décède, on me dit souvent « ah au moins tu as réussis à lui donner une belle vie, une belle fin de vie… » Ah mais moi, ils m’ont tellement donné aussi. Tu te mets à apprécier les cadeaux de la vie comme manger à ta faim et avoir chaud l’hiver parce que tu sais qu’il y a des êtres qui eux ne le vivent pas. Tu te mets à célébrer les contacts de ta main sur une tête craintive. Tu es heureuse quand tu vois une plaie cicatrisée. Tu es fière de toi quand tu vois un chat avec une bedaine pleine, couché au soleil alors que l’hiver passé il était maigrichon et en état de survie sans cesse.

Publicité

Juste regarder des vidéos de gens qui font de beaux gestes nous met de bonne humeur. Imagine que c’était toi seul ou avec des amis ou un organisme qui est dans l’action. Et que vraiment tu utilisais tes forces et tes compétences. Tu les as sûrement vu les vidéos de coiffeurs qui coupent les cheveux et font la barbe à des gens sans domiciles ou encore, les gens qui sont bons en planification ou dans la gestion des finances et qui organisent à leur façon une levée de fond pour un organisme en particulier. Des gens qui se promènent dans la rue pour donner des cafés et des sandwichs ou des bouteilles d’eau et de popsicles aux itinérants qui subissent les extrêmes de températures. Les femmes qui sont des championnes du couponing et du magasinage à petit budget et qui appellent un refuge pour femmes en situation précaire et/ou de violence conjugale et qui demandent de quoi elles ont besoin. Des produits d’hygiènes? Des produits de beauté? Combien de caisses veulent-elles? Tu ne peux pas avoir d’animaux mais tu les aimes? Les refuges cherchent des bénévoles pour nettoyer les litières, promener les chiens, socialiser les chats, changer les bols d’eau et les bols de nourritures, aider à donner les bains…

C’est bon pour le moral, pour l’estime, pour ta connaissance du monde, pour développer des compétences…si ça se trouve, ça pourrait même être bien vu dans un C.V! Ça montre que tu es capable d’engagement, que tu as du cœur au ventre, que tu as des valeurs, que tu es capable d’apprendre et de donner un peu chaque jour.

grayscaled photo of handshake
Photo by rawpixel.com on Pexels.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page