Des albums jeunesse québécois à offrir

Quoi offrir aux plus jeunes à Noël (ou à toute autre occasion)? Des livres, bien sûr! Pour les petits qui aiment se faire raconter des histoires ou pour les jeunes du primaire qui veulent pratiquer leurs nouvelles capacités en lecture, les albums sont idéaux. Une quantité incroyable de beaux nouveaux albums sont parus cet automne. Voici mes suggestions pour les enfants entre 3 et 8 ans environ.

Pas encore une princesse de Lou Beauchesne et Anne Rodrigue aux Éditions Druide, 16,95 $

Granita Vanderschmukvargen est une autrice qui se trouve sans la moindre idée lorsque vient le temps d’écrire une nouvelle histoire. Après avoir consulté Le grand guide médical des artistes, elle réalise qu’elle a tous les symptômes de la maladie de la page blanche et appelle une ligne d’urgence en espérant trouver un remède à son problème. Peu de temps après, une minuscule princesse fait son apparition sur son bureau, se présentant comme le personnage de son histoire. Ensemble, elles trouveront l’inspiration.

Publicité

Ce petit album aux illustrations expressives m’a charmée par son introduction d’un personnage de princesse affirmée qui fait le saut dans la réalité pour retrouver son autrice. Les camaïeux de bleu des illustrations les rendent très originales et mettent en valeur le trait détaillé. Un album idéal pour ceux et celles qui aiment les histoires de princesses qui ne tombent pas dans les clichés.

L’ombre de Petit Guépard de Marianne Dubuc aux Éditions Album, 22,95 $

Je suis une lectrice toujours conquise par les albums de Marianne Dubuc et ce tout nouveau ne fait pas exception. Dans celui-ci, Petit Guépard a perdu son ombre. Il a beau chercher, elle n’est cachée nulle part. Il finit par la trouver, triste et assise dans son coin. Elle n’aime pas être toujours à l’arrière et se retrouve toujours la queue coincée dans la porte. Petit Guépard lui offre d’aller à l’avant désormais dans leurs déplacements. Ce changement leur permettra de mieux se comprendre. En s’écoutant, ils finiront par trouver une solution qui leur convient pour qu’ils puissent continuer leurs aventures ensemble.

Publicité

Cette magnifique histoire d’amitié permettra aux enfants de comprendre l’importance de tenter de voir les choses d’un autre point de vue pour forger des relations solides. Les illustrations animalières de Marianne Dubuc sont toujours aussi adorables et les personnages sont attachants. Un album que tous se plairont à relire.

Anatole qui ne séchait jamais de Stéphanie Boulay, illustré par Agathe Bray-Bourret aux Éditions Fonfon, 24,95 $

Anatole pleure sans cesse. Ses larmes semblent provenir d’un puits intarissable. Sa sœur Régine et son père tentent par tous les moyens de le faire sourire et de comprendre la source de sa peine, sans succès. Désirant fermement consoler son petit frère, Régine finit par comprendre après un moment qu’Anatole se sent malheureux car son apparence ne reflète pas qui il est vraiment. Lui permettre d’être créatif et non-genré dans son look le rend finalement rayonnant et sèche définitivement son chagrin.

Stéphanie Boulay écrit avec cet album une histoire sur  la confiance en soi et la déconstruction des normes et des genres pour permettre aux jeunes de s’exprimer.  Les illustrations aux couleurs franches d’Agathe Bray-Bourret rendent parfaitement l’émotivité du récit. Un album touchant sur un sujet essentiel qui plaira autant aux jeunes qu’aux parents et aux professeur(e)s. Des trousses pédagogiques sont offertes gratuites sur le site des éditions Fonfon.

Bonne lecture !

Amélie Lacroix Maccabée

Toutes les images proviennent du site Les libraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *