Les lectures féministes de votre automne

Je suis une lectrice plutôt assidue de livres dits féministes parce que je considère que nos vies sont encore marquées par les inégalités entre les sexes et les genres et qu’il ne fait jamais de tort de s’y conscientiser. Je vous propose donc en bref mes suggestions de lecture parmi les nouveautés des derniers mois.

Quatre filles de caractère de Emmanuelle Bergeron chez Soulières

Publicité

Informer les plus jeunes sur les femmes qui ont marqué l’histoire est très important. Trop souvent, les livres sur les grands explorateurs et scientifiques ne contiennent qu’une minorité de femmes. C’était donc une joie pour moi de lire Quatre filles de caractère publié aux Éditions Soulières qui raconte, sous forme de courts récits accessibles, les vies d’Agathe de Repentigny, entrepreneure au temps de la Nouvelle-France, de Thérèse Casgrain, fervente défenseuse du droit de vote des femmes au Québec, de Viola Desmond, une Américaine ayant lutté contre les discriminations raciales ainsi que de Rachel Carson, une scientifique qui a dénoncé les effets des pesticides sur la nature et la faune. Cette collection compte également les livres Cinq sportives de talent, Quatre filles en art et Quatre filles de génie.

Libérer la colère, collectif sous la direction de Geneviève Morand et Nathalie-Ann Roy aux Éditions du Remue-ménage

Les clichés de genre s’étendent jusqu’au domaine des émotions. Les femmes doivent être douces, sensibles et compréhensives. Les hommes, forts, imperturbables et sans crainte. La colère d’une femme est comparée à de l’hystérie, de la folie ou le symptôme d’un moment du mois. Le nécessaire essai Libérer la colère regroupe les textes, de fiction et non-fiction, de dizaines d’auteures sur le besoin de ressentir cette colère.  Santé mentale, jugement émotionnel, violences sexuelles, discrimination de genre, d’orientation sexuelle, de race ; plusieurs thématiques sont abordées dans ce livre qui m’a fait réaliser que oui, c’est correct d’être mauditement fâchée. On a le droit.

Publicité

 

Vagin tonic de Lili Sohn aux Éditons Casterman

Cette bande dessinée aux couleurs fluos et au titre accrocheur a été pour moi une lecture aussi informative que drôle et choquante. L’auteure et illustratrice Lili Sohn, après des recherches sur le sujet, nous explique tout ce qu’on doit savoir sur le vagin et les organes génitaux et reproducteurs féminins. On y parle de sexualité oui, mais aussi d’anatomie, de préjugés historiques,  de consentement, de menstruations et de gynécologie. Sans gêne ni tabou, Lili Sohn nous en apprend beaucoup sur cette partie du corps dont on nous informe si peu et pas toujours de manière exacte. Le style humoristique et simple de cette bande dessinée la rend idéale pour vulgariser des faits scientifiques et sociaux aux adolescent(e)s et aux adultes.

Maternité, la face cachée du sexisme de Marilyse Hamelin aux Éditions Leméac 

Le sexisme est présent dans les médias, les milieux de travail et les relations interpersonnelles. Marilyse Hamelin nous explique de quelle manière les inégalités hommes-femmes n’ont toujours pas disparu de la maternité et de la famille. La mère, au sein d’une relation hétérosexuelle,  est encore vue comme le parent principal et cela la désavantage au travail, dans le partage des tâches, dans le partage du congé parental et dans bien d’autres situations. À l’aide de témoignages, d’articles, de statistiques et d’informations historiques, l’auteure trace un résumé clair et révélateur des changements nécessaires à apporter pour une réelle égalité au sein de la famille. Un essai qui bouscule, mais dont les propos essentiels doivent être lus pour ébranler le sexisme.

Bonne lecture!

Et vous, quels livres féministes avez-vous lus récemment?

Amélie Lacroix Maccabée

Veuillez noter que toutes les images proviennent du site www.leslibraires.ca.

Photo couverture: Facebook Lili Sohn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *