Le droit au confort

Avez-vous déjà remarqué que les femmes doivent vivre avec l’inconfort beaucoup plus souvent que les hommes parce que c’est ce que les modes et la société attendent d’eux?

Les boutiques sont remplies de vêtements au tissu rêche et dont les coupes ne semblent faites pour aucune occasion. Les magasins de chaussures populaires ne contiennent souvent que très peu de paires sans talons et conçues pour passer une journée debout à se promener et travailler.

Publicité

Chaque semaine, les blogues et magazines nous attaquent avec un nouveau style à la mode qui ne convient pas à la vie pratique. Ça fait un bon bout de temps que je ne porte plus vraiment attention aux modes, mais j’ai encore de la difficulté à me défaire de certains réflexes bien ancrés par rapport au confort.

Au secondaire, j’ai commencé à porter des lentilles de contact. J’en ai porté tous les jours pendant des années sans problème. Un moment donné, j’ai commencé à avoir mal aux yeux, les yeux secs et à mourir d’envie de les enlever à chaque fois que je les portais. Pourtant, ça m’a pris plusieurs mois avant de me décider à juste porter mes lunettes. Pourquoi donc? Les lunettes ne sont plus une anormalité, au contraire. J’ai longtemps cru qu’il m’était impossible d’être séduisante avec mes lunettes. À 18 ou 20 ans, je ne serais jamais sortie dans un bar sans mes lentilles de contact. Maintenant, je comprends que ça n’a rien à voir.

Même chose pour les talons hauts. Pour sortir danser, j’avais besoin de talons hauts pour me sentir en confiance, à mon avantage. Désormais, la seule paire de talons hauts que je possède s’ennuie mortellement au fond de ma penderie. Ces changements peuvent être choisis, mais pas imposés.

Publicité

Au fil des ans, je me défais peu à peu de ces habitudes que nous croyons essentielles, mais qui ne devraient être adoptées que pour nous-mêmes. J’ai toujours trouvé ma blonde magnifique alors qu’elle privilégie le confort dans tous ses choix vestimentaires, alors pourquoi ne pourrais-je pas faire de même?

Les vêtements devraient nous couvrir, nous réchauffer et nous faire sentir bien. Ils ne devraient pas être si inconfortables qu’on rêve de les déchirer et de les lancer dans un sac. Nous ne sommes pas obligées de porter du small même si on est minces. Nous avons le droit d’opter pour une grandeur plus grande pour se sentir plus libres de nos mouvements même si cela signifie qu’on aura l’air d’être habillées en mou.  Comme les femmes de toutes tailles ont le droit de porter ce qu’elles veulent, les femmes plus menues ont le droit de s’habiller avec des grandes chemises et des pantalons « lousses » si c’est ce qu’elles aiment, même si ça fait « tomboy ».

Même chose au niveau du maquillage. Aucune femme ne devrait se sentir coupable ou s’excuser auprès des autres parce qu’elle n’est pas maquillée. Il n’y a pas d’indécence ni de manque de respect là-dedans. Nous sommes belles avec nos cernes et nos teints blafards. Notre peau aussi a le droit de respirer et je fais le choix de me maquiller seulement quand j’en ai envie.

Bref, peu à peu, même si ça peut paraître anodin, j’essaie de reprendre confiance en ma beauté plus naturelle, mais aussi plus confortable. Celle qui te permet de sortir toute la journée, de rire et de revenir tard sans rêver de ton retour à la maison. Je me donne le droit d’être sans artifices et d’assumer mes choix pour me sentir bien.

Et vous, quelles sont les modes inconfortables que vous avez décidé d’abandonner?

Amélie Lacroix Maccabée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *