Mes suggestions pour vos achats québécois du 12 août

La journée du 12 août #J’achète un livre québécois aura lieu très bientôt et, encore une fois, ce sera une merveilleuse occasion d’encourager nos auteurs, illustrateurs et éditeurs d’ici. En cette occasion, je vous encourage à visiter une librairie indépendante pour faire vos achats. Si vous êtes comme moi, vous êtes probablement encore en plein dilemme sur le choix de vos futurs achats. Je vous propose tout de même quelques suggestions dans mes coups de cœur littéraires des dernières semaines qui vous donneront envie d’acheter autre chose que des romans.

La poésie de Rose Eliceiry aux Éditions de l’Écrou : Là ou fuit le monde en lumière et Hommes et chiens confondus (10$ !)

Publicité

Les Éditions de l’Écrou proposent de magnifiques recueils de poésie depuis 2009. Depuis que j’ai pris la décision de me familiariser davantage avec ce type de littérature, j’ai lu plusieurs de leurs ouvrages, et les vers de Rose Eliceiry m’ont réellement enchantée. Sensible, près de la nature, imagée avec juste ce qu’il faut de réalisme, la danse des mots de cette auteure pourra plaire aussi bien aux débutants qu’aux fervents de poésie.

Les bandes dessinées Shelton et Felter de Jacques Lamontagne

Publicité

T.1 : La mort noire  et  T.2 : Le spectre de l’Adriatic  (24,95 $)

Ces merveilleuses bandes dessinées se déroulent dans les années 1920, alors que deux hommes aux personnalités fort différentes s’allient pour résoudre des crimes. Un petit libraire hypocondriaque et froussard, Felter, ainsi que Shelton, un ex-boxeur qui tente de se recycler dans le journalisme, forment un duo drôle et efficace. S’inspirant de contextes réels, ces enquêtes sont accrocheuses et imprévisibles et peuvent plaire autant aux adolescents férus d’Agatha Christie qu’aux adultes.

Deux albums jeunesse pour s’ouvrir l’esprit :

Paul et Antoinette de Kerascoët chez La Pastèque (21,95 $)

Paul et Antoinette sont deux petits cochons, un frère et une sœur, qui, malgré leurs traits de caractère opposés, s’aiment beaucoup. Paul est minutieux, calme et aime faire des modèles réduits calmement dans sa chambre. Antoinette, pour sa part, aime se salir, jouer avec les vers de terre et manger des assiettes gigantesques. Avec des illustrations absolument charmantes, cet album montre l’amour fraternel indéfectible de ces adorables personnages.

Mustafa de Marie-Louise Gay chez Dominique et Cie (21,95 $)

Mustafa est un jeune garçon parti de son pays en guerre avec sa famille qui arrive dans un nouveau foyer. Il se sent différent et seul et a l’impression que personne ne le voit. Souvent, au parc, il croise une petite fille tenant son chat en laisse. Celle-ci, contrairement aux autres, le remarque et vient le voir. Une amitié qui n’a que faire des différences culturelles se développera entre eux. Mustafa est un album qui, autant avec ses illustrations printanières que ses textes, permettra aux plus jeunes de mieux comprendre ce que peuvent vivre les nouveaux arrivants.

Un recueil de nouvelles et de photographies : Les histoires de Sushanna Bikini London de Lucile de Pesloüan aux Éditions Rodrigol (19 $)

Celle qui nous avait offert le très pertinent album graphique féministe Pourquoi les filles ont mal au ventre? l’an dernier nous propose cette fois-ci un ouvrage se situant au croisement du recueil de nouvelles, de la prose poétique et du livre d’art. Publiées à l’origine sous forme de fanzines, Les histoires de Sushanna Bikini London montrent des personnages de tous les horizons et des femmes fortes, beaucoup. Parfois en correspondance, en journal intime ou en survol en accéléré d’une vie, ces brefs récits décortiquent la douleur, la tristesse et les pensées qui se font trop souvent incessantes. Les photographies en noir et blanc parfois semées de citations accentuent cette impression d’extrême intimité et qui se dégage de ce livre. Un achat idéal pour ceux qui désirent une lecture courte, mais forte en émotions.

Qu’avez-vous l’intention d’acheter le 12 août?

Veuillez noter que toutes les images de l’article proviennent du site www.leslibraires.ca et que l’image de couverture est une œuvre de Guillaume Perreault.

Bonne lecture!

Amélie Lacroix Maccabée

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *