Les Saoudiennes au volant!

Conduire est, pour nous, femmes canadiennes, un acte des plus banals. Pour les femmes saoudiennes, la réalité était bien différente. Depuis ce 24 juin, elles peuvent désormais prendre le volant, un grand moment dans l’histoire du pays et pour le droit de ces femmes!

« Je me sens libre comme un oiseau. » – Samar Almogren, animatrice télé

Mise en contexte

Publicité
  • L’Arabie Saoudite est une monarchie islamique créée en 1932. C’est d’ailleurs le plus grand pays du Moyen-Orient.
  • Les droits des femmes sont extrêmement limités et ceux des communautés LGBTQ+ inexistants. C’est d’ailleurs l’un des pays qui respecte le moins les droits de l’Homme et la liberté de presse.
  • Les femmes sont toutes, dès leur naissance, placées sous l’autorité légale d’un homme (selon la charia). Sans son autorisation, la femme ne peut rien entreprendre (ouvrir un compte de banque, voir un médecin, se marier, etc.).
  • Ce n’est que le 25 septembre 2011 que les femmes ont obtenu le droit de vote lors des élections municipales. En 2012, elles ont été autorisées à vendre lingerie et cosmétiques.
  • En 2015, les femmes peuvent désormais voyager seules et sans autorisation de leur gardien.
  • En 2016, les Saoudiennes peuvent désormais signer et obtenir une copie de leur contrat de mariage.

La situation des femmes, malgré son évolution lente et très légère, nous laisse des sueurs froides dans le dos.

Photo de marianne.net

Le droit de conduire

Malgré le fait que de nombreux pays bafouent encore les droits des femmes, l’Arabie Saoudite était le dernier à les empêcher de prendre le volant. Jusqu’à il y a quelques jours, les femmes utilisaient taxis, chauffeurs privés ou un membre masculin de leur famille pour se déplacer (lorsqu’autorisé). Un prêcheur saoudien a d’ailleurs dit  que l’interdiction de conduire imposée aux femmes se justifierait, car elles n’ont que le « quart » du cerveau d’un homme. Malgré le désaccord de nombreux hommes, le roi Salman signa, en septembre 2017, un décret qui permettrait aux femmes de conduire. C’est d’ailleurs le 24 juin 2018 dernier, à minuit, que les premières autorisations ont été accordées aux femmes saoudiennes pour le plus grand bonheur de tous. Ce moment historique grandement médiatisé nous a montré plusieurs femmes prendre fièrement le volant en se disant enfin « libres ».

Publicité

Malgré ce bel avancement, les femmes saoudiennes sont toujours brimées de plusieurs droits et font face à des commentaires sexistes de la part de certains hommes saoudiens. Il faut célébrer cette victoire, mais se souvenir qu’une longue route reste à franchir avant que nos soeurs saoudiennes puissent jouir d’une vie libre et égalitaire.

Photo de couverture : Reuters/Zohra Bensemra via Quartz Media LLC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *