Ce livre qui m’a marqué

ELIANE // Le Horla 

Le Horla de Guy de Maupassant! Découvert au secondaire, c’est toujours l’un de mes auteurs préférés parce que son sens de l’humour est quand même subtil et pince-sans-rire et qu’il m’a fait découvrir le monde des nouvelles littéraires. Bon!

AMÉLIE // Le monde selon Garp 

Je dirais Le monde selon Garp de John Irving, car cet auteur repousse toujours les normes et met en scène des personnages qui questionnent les genres, les orientations sexuelles et nos préjugés sociaux. Ils sont surtout humains et touchants dans leur unicité.

Publicité

ÉMILIE // L’histoire de Pi

J’avais environ 14-15 ans quand j’ai lu L’histoire de Pi par Yann Martel. J’ai toujours lu étant jeune, mais ce livre a été l’un des premiers que je me suis fait offrir par mes parents à titre de « livre de grande ». C’était mon grand départ dans le monde littéraire adulte. Pour ceux qui ont vu le film, vous comprendrez pourquoi j’ai été ravie par le livre. On dit souvent que le livre est meilleur que la version cinématographique, mais je dois avouer avoir été vraiment impressionnée par le film sorti il y a environ 4 ans. Le parallèle établi dans cette histoire est puissant selon moi, et le dénouement très émotif à lire!

MARTIN // Dix petits nègres 

Je dois dire que le livre 10 petits nègres d’Agatha Christie m’a marqué au début de mon adolescence! C’était tellement prenant comme histoire. Le mystère planait constamment et quand j’arrêtais de le lire, je me faisais des théories et j’essayais de deviner qui était le meurtrier. Bref, un bon roman policier!

JOSÉE // Les aventures de Jiji et Pichou 

Publicité

Je suis de la génération Passe-Partout, et les livres de la Courte Échelle ont bercé mon enfance, mais particulièrement ceux avec Pichou, le tamanoir mangeur de fourmis pour vrai.

MÉLANIE GALIPEAU // La nuit des temps

La nuit des temps de Barjavel. Lecture obligatoire en secondaire 5, je pensais mourir d’ennui et finalement c’est le livre qui m’a le plus marquée!

YARA // Hadassa + Kitchen

Hadassa de Myriam Beaudoin. Ça m’a bouleversée, surtout de reconnaître les endroits dans le livre et d’imaginer que le personnage pouvait être n’importe quelle femme hassidique. Il faut dire que, peu de temps après, une jeune fille hassidique est venue dans le magasin où je travaillais comme vendeuse et a demandé d’essayer une paire de jeans skinny.

Publicité

Aussi, en secondaire 5, mon prof de français dans une étape de « livre au choix » m’a imposé de lire un livre parce qu’il trouvait que le livre que j’avais choisi était trop bas pour mon niveau… (Thanks prof) Mais il m’a choisi peut-être le plus beau roman que j’ai eu l’occasion de lire, Kitchen de Banana Yoshimoto. C’est de la littérature japonaise; il y a quelque chose de magnifique à lire un livre qui n’a pas la même racine sémantique que la tienne. Et je pense que ça m’a bouleversée. Les mots, la façon de vivre la douleur, c’était très… différent.

MÉLANIE GUÉNETTE // La petite fille de Monsieur Linh

Je dirais La petite fille de Monsieur Linh par Phillippe Claudel. Ce livre est si touchant, il traite de la communication, de la solitude, du sentiment d’être un étranger sur une terre d’accueil pour un immigrant, des difficultés d’intégration, de l’impression de perdre sa couleur et ses origines, du besoin de donner et d’aimer. Bien que bref comme livre, les images et les mots sont si forts qu’écrire davantage de lignes aurait été inutile. J’ai pleuré ma vie en lisant ce livre. Je l’ai tellement aimé que je me le suis acheté et je l’ai relu, et je compte bien le relire, qui sait, peut-être l’an prochain. C’est le plus beau livre que j’ai lu à ce jour.

VANESSA // La série Antoine et Alfred

La série Antoine et Alfred d’Yves Beauchemin a vraiment marqué ma jeunesse littéraire. Ça a fait partie des premiers « gros livres » que j’ai lus étant jeune et je me souviens que j’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur. Après tout, une histoire de rat qui parle et devient le meilleur ami d’un jeune garçon, racontée par l’auteur du célèbre Le Matou, c’est une formule pas mal gagnante!

Publicité

ROSELINE // Le bizarre incident d’un chien dans la nuit 

Le bizarre incident d’un chien dans la nuit a été une vraie révélation. L’auteur, Mark Haddon, nous plonge dans la tête d’un jeune adolescent autiste dont la vie se voit bouleversée par le décès du chien de sa voisine. Écrit sous forme de roman par le protagoniste dans le cadre d’un de ses cours, on découvre la réalité des gens autistes. Ce roman est touchant et d’une finesse sans nom!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page