Fred Gingras fait des illustrations qui câlinent l’âme

Dernièrement, j’me suis enfargée sur la page Facebook d’un illustrateur qui a capté mon attention (t’sais, cette petite bête difficile à garder concentrée plus que dix minutes là?) Trois ou quatre coups d’z’yeux à ses illustrations et j’en voulais une tapisserie dans mon salon! En plus, c’est une journée ou je feelais moche, et PAF, la première image qui me tombe dans l’oeil est celle-ci:  

 

Crédit photo: Fred Gingras/Facebook

 

Des illustrations toutes simples, (sans banaliser le travail de l’artiste, évidemment!) right to the point, mais toujours avec une si douce sensibilité. un peu naïves, touchantes et parfois cocasses. Quand tu en croises une que tu aimes, elle te pogne au coeur, comme celle-ci:

Publicité
Crédit photo: Fred Gingras/Facebook

Je me suis reconnue, beaucoup, chaque fois que j’attrape des maudits sentiments. Quand tu sais pu si c’est de l’amour, parce que c’est rendu tellement compliquée cette maudite-affaire là (mais ça, on en reparlera!)

Blague (pas tant) à part, ce qui est le fun, c’est que tu peux les interpréter comme tu le veux, selon ton humeur du moment.

Et qui est donc caché derrière ces cutes illustrations? Un dénommé Fred Gingras. J’ai approché l’artiste afin de savoir où il s’était inspiré et pourquoi ce type de dessins, et sa réponse fût: “Mes illustrations et mes petits mots, c’est juste l’histoire d’un gars qui se parle à lui-même et qui essaie d’être quelqu’un de bien!”

Je m’attendais à quelque chose de plus élaboré et j’ai finalement été beaucoup plus inspirée par cette réponse que ce à quoi je m’attendais au départ! En effet, je trouve que cette réponse reflète l’authenticité du gars, qu’on ressent d’ailleurs à travers son art.

Mais hey, c’est pas tout! Fred a aussi des petits mots inspirants sur son site internet:

Publicité

“J’sais que t’as envie de crier. J’te dirai pas de pas le faire. Tout au contraire, crie, rage, pleure, hurle, t’inquiètes pas, j’te comprends, plus que tu penses. J’sais c’est quoi, pis j’sais que personne peut t’aider en te disant de rester calme. Alors sors-le, le méchant. Crache-le, vomis-le, chie-le. Tu peux même me frapper un peu, me pousser, me bousculer, mais j’vais rester là, t’inquiètes pas, j’te tiens. Même si tu tombes, j’te tiens, pis j’te laisserai jamais toucher le sol toute seule.”

Tu peux aussi le suivre sur Instagram et sur Facebook. Il a aussi produit une collabo toute neuve avec Poche & Fils et tu peux également acheter des t-shirts en ligne. Reste à l’affut via ses réseaux sociaux!

Et longue vie à cet artiste inspirant!

Emilie Perreault

Tout récemment, je me suis demandé pourquoi j’avais autant envie d’écrire, à 31 ans. Le scénario A: ma vie est un dramaaaa! Pis j’ai toujours quelque chose à raconter, que ça fasse rire, ou grincher des dents. Scénario B: j’ai toujours écrit, du plus loin que je me souvienne. Oui, j’ai encore mes vieux drafts d’histoire de suspense et d’horreur datant de 1996! Parallèlement à mon constant désir d’écrire, j’aime partager. Ça se ressent d’ailleurs par mon parcours de vie: intervenante sociale, barista, professeur de yoga en devenir et blogueuse. Pagayant entre le cours “normal” de la vie d’adulte, et le besoin dévorant de privilégier le bonheur dans ma courte vie, je partage mes mots afin de m’évader, ou me reconnecter, selon. Je dois par ailleurs avouer être une maudite tannante à l’humour parfois déplacé! Fac, à tantôt?

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page