Commenter le poids des vedettes : un problème de taille !

Un sujet revenait incessamment hier, un potin d’une très grande importance mesdames et messieurs, la perte de poids de Debbie Lynch-White pour le film La Bolduc. De quoi traitera le film ? Quels ont été les défis en termes de jeu de l’actrice ? Aucune idée, mais je sais que Debbie a dû perdre 50 livres pour incarner le personnage. Pertinent… vraiment !

C’est particulièrement dommage de voir qu’en dépit de toute l’éducation que l’on fait présentement au sujet du poids, des commentaires à son égard ou des régimes amaigrissants et leurs impacts, les médias s’acharnent à ramener le sujet dans l’actualité.

Le poids, ce sujet que l’on commente publiquement

Qu’il s’agisse de la prise ou de la perte de poids d’un comédien/d’une comédienne, le poids est sujet qui fait constamment les manchettes, comme s’il s’agissait d’un sujet d’intérêt public.  Attacher une telle importance au poids et à la perte de poids revient encore à mettre de l’avant la fameuse équation minceur = prise en main = contrôle = santé = bonheur. Les médias nous offrent constamment l’illusion qu’un bonheur sans limite vient avec la perte de poids. D’où le nombre si important de femmes et d’hommes qui tenteront de faire un énième régime dans l’espoir d’atteindre ce chiffre magique qui changera leur vie. À cet effet, saviez-vous que la majorité des femmes ont tenté au moins une fois de faire un régime dans leur vie ? Que 95 % des gens qui font un régime amaigrissant reprendront tout le poids qu’ils ont perdu dans les 5 années qui suivront ledit régime et même plus ?

Perdre du poids, un pas vers la santé et le bonheur ?

Quand une personne perd du poids, remarquez… on a immédiatement tendance à la féliciter (le « on exclue » la personne qui parle, je vous le rappelle). Comme si le fait de perdre du poids était d’emblée quelque chose de positif (et c’est là qu’on s’aperçoit qu’on est plus influencés par les normes et les messages que nous envoie la société qu’on ne le croyait).

On ne devrait jamais commenter la perte de poids d’une personne. D’abord, nous ne pouvons affirmer avec assurance que ce changement a été fait de façon saine (qu’il implique des comportements reliés à l’alimentation et l’exercice physique qui sont sains et ÉQUILIBRÉS). Dans le milieu où je travaille, Anorexie et boulimie Québec, dans les débuts de leur maladie (ici les troubles alimentaires), plusieurs personnes nous disent s’être fait complimenter, féliciter, voire encourager, ce qui les a évidemment incitées à poursuivre leurs comportements malsains face à la nourriture et l’activité physique. Un phénomène que l’on remarquera souvent chez les jeunes garçons considérés en surpoids qui finiront par développer un trouble alimentaire. À cet effet, saviez-vous que le fait d’entamer un premier régime représente le facteur de risque le plus important pour développer un trouble alimentaire ?

Publicité

Il y a tant de compliments à faire aux gens que l’on aime ou dont on apprécie le travail, pourquoi s’attarder à un sujet si délicat ? On parle ici de perte de poids, mais l’inverse pour la prise de poids est aussi vrai. On ne félicite pas une personne qui souffre d’un trouble alimentaire pour le poids qu’elle gagne. On peut plutôt la féliciter pour tout le cheminement qu’elle a parcouru, pour le fait d’avoir eu le courage de consulter et de travailler sur elle. Si vous avez besoin d’aide pour des compliments qui ne concernent pas directement l’apparence, j’ai plein d’idées pour vous !

Si j’avais eu la chance de faire une entrevue avec la talentueuse actrice qu’est Debbie Lynch-White, je n’aurais certainement pas perdu mon temps à lui parler de son poids. Il suffit de discuter avec elle quelques minutes pour se rendre compte à quel point cette femme est rayonnante et ô combien généreuse. Debbie s’est d’ailleurs impliquée auprès d’ANEB pour l’événement Monsieur ANEB : Le Cabaret. Elle est aussi porte-parole pour la marche de l’espoir de la Société canadienne de la sclérose en plaques, ce qui est tout à son honneur !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page