Des start-ups montréalaises vous feront craquer pour la Saint-Valentin

Que vous soyez célibataire ou en couple, là n’est pas la question, car la Saint-Valentin est l’une de ces belles occasions de se gâter, peu importe la raison. Et comme j’aime encourager l’entrepreneuriat local, j’ai pensé vous présenter cinq start-ups montréalaises découvertes lors du Pop-up shop de la Saint-Valentin organisé par Désirables les 3 et 4 février derniers. Au risque de titiller vos idées ! En plus, surprise, l’équipe derrière le pop-up vous offre un rabais de 15 % sur vos commandes ! Il suffit d’inscrire le code BOUCLE15 lors du « checkout » de votre panier en ligne. Il sera valide du 10 février au 15 mars.

Explorer sa féminité avec des jouets éthiques et écoresponsables

Si vous ne connaissez pas encore Désirables, eh bien il est temps de faire un tour sur leur site Web. Lancée par Isabelle Deslauriers en 2013 après avoir terminé ses études en design industriel, l’entreprise s’est donné comme défi de repenser les jouets érotiques en fournissant des objets respectueux, éthiques et axés sur la santé sexuelle et le bien-être.

Le produit signature de Désirables est le Dalia, un godemichet en porcelaine (totalement dénué de phtalates, élément cancérigène que l’on retrouve dans la plupart des jouets trouvés en magasin ou en ligne). Fait à la main – en version unie ou marbrée –  et offert dans un étui élégant, l’objectif du Dalia est l’exploration du corps féminin, seule ou avec son partenaire.

Désirables propose également des huiles, des chandelles et des pierres de massage, toutes fabriquées localement. Définitivement à découvrir !

Publicité

 

Site web | Facebook | Instagram

Douces fragrances et relaxation, le tout 100 % végétalien

Pour rester dans les gammes éthiques, je vous invite à visiter la boutique Etsy d’Écoderma. Allant des exfoliants gourmands menthe-chocolat, citron ou cannelle-chai aux chandelles aromatisées, vous en avez pour des heures de détente avec ces produits qui font du bien. Tout est fait à la main à Montréal par Priscilla Leftakis et son équipe, dont la mission est de promouvoir le bien-être et la santé de votre peau.

Publicité

J’ai bien hâte d’essayer leurs sels de bain qui sentent divinement bon. Les traditionnels sels à la lavande (on ne se trompe jamais avec ça !) côtoient des mélanges plus originaux comme punch herbal, citron lavande ou orange-cannelle. Et pour une séance un peu plus romantique, pourquoi ne pas opter pour des sels aux pétales de rose, qui se déploieront délicatement dans l’eau tout en embaumant votre bain ?

 

Boutique Etsy | Facebook | Instagram

Publicité

Désir et luxure dans la chambre à coucher

Tout d’abord, disons-le, j’adore le nom de cette entreprise : Haute luxure. Surtout parce que ça capture parfaitement le type de produits proposés. Étant une fan finie de bas de nylon, j’ai tout de suite été interpellée par leurs différents bas autofixants et à jarretelles. Il s’agit de produits exclusifs et de haute qualité directement importés d’Europe.

L’entreprise propose également des accessoires d’intimité pour transformer votre chambre à coucher en boudoir. Menottes en dentelle, bandeaux délicats pour les yeux et pasties burlesques à plumes, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination pour créer une atmosphère à la fois classe et sexy. Mon coup de cœur ? Un vibrateur hyper discret qui peut se porter comme un bijou. Il vient en plaqué or, or rose ou argent !

Publicité

Site web | Facebook | Instagram

Lingerie fine à la fois provocante et élégante

Rien de mieux pour se sentir sexy day-in/day-out que de porter de la lingerie. Si vous n’avez pas peur d’oser et êtes interpellées par un look plus edgy flirtant coquinement avec l’esthétique BDSM, je vous suggère d’aller voir ce qu’Evelyne Fay fait dans son atelier White Label. Tissus diaphanes alliés à des morceaux en cuir, c’est un mariage parfait entre finesse et provocation.

Le noir a primauté dans la collection. Vous pouvez également contacter la créatrice pour demander des pièces sur-mesure, incluant des robes et des bodysuits originaux. Tout pour un moment de mystérieuse et féminine séduction.

Publicité

 

Vous pouvez acheter en ligne sur Fibres collectives ou contacter Evelyne Fay pour faire un tour à son studio.

Site web | Facebook | Instagram

Publicité

Sucre en bouche

Enfin, si votre truc c’est plutôt le chocolat, pourquoi ne pas essayer la production de Daniel Haran, un ex-informaticien qui s’est tourné vers la production artisanale. Dans la confection de la « fève à la tablette » depuis 2014, Chocolat Monarque offre des tablettes pures ou aromatisées.

Mon favori (même si je sais que ce n’est pas pour tout le monde), c’est sa tablette à 85 % faite avec des fèves du Guatemala. Amère sans être désagréable, elle a une force ronde en bouche qui se compare à un bon vin. Et puis, comme Daniel désire garder sa production éthique et écoresponsable, il récupère les restants pour en faire des tablettes également. Je n’ai malheureusement pas pu goûter au fameux « orange épicée » qui a remporté la deuxième place de la ronde canadienne des International Chocolate Awards.

 

Publicité

 

Tatiana St-Louis
Amoureuse de l’art et des mots, Tatiana a récemment lancé son blogue sur le branding personnel pour aider d’autres âmes en fuite à discerner leur valeur intrinsèque et à mieux la communiquer à travers une image de marque authentique. Quand elle ne planche pas sur ses projets (ou est simplement immergée dans ses 9 à 5 !), vous la trouverez en train de siroter un cocktail fancy sur le boulevard Saint-Laurent ou en train de magasiner des lunettes de designer pour sa collection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page