Marie Curie prend un amant de Irène Frain : entre science et romance

Née en 1867, Marie Curie fut une figure marquante du XIXe et XXe siècle, notamment pour ses découvertes du polonium et du radium. Récipiendaire de deux prix Nobel, dont un conjointement avec son époux Pierre Curie, Marie Curie était une femme scientifique dans un monde dominé par les hommes. C’est pourquoi j’ai été très absorbée par ma lecture du roman Marie Curie prend un amant de Irène Frain.

 

Marie et Pierre Curie
Crédit: www.herodote.net

Dans ce roman, l’auteure a tenté de rester le plus près possible de la vie de Marie Curie en se basant sur de nombreuses lectures, recherches d’archives et dates établies.  Elle a toutefois pris certaines libertés lorsque des éléments ou périodes de temps  n’étaient pas suffisamment documentés. On y apprend donc davantage sur le travail de Marie Curie, la vie qu’elle menait entourée de Pierre et leurs amis scientifiques, mais aussi sur sa vie de veuve. En effet, son époux Pierre décède écrasé par une  voiture à 46 ans . Irène Frain nous raconte donc cet aspect moins souvent abordé de la vie de Marie Curie : la passion amoureuse interdite qu’elle mena avec un homme marié, Paul Langevin.

Collègues scientifiques et amis de longue date, Paul et Marie ont commencé à se voir secrètement quelques années après le décès de Pierre, survenu en 1906. Très malheureux en mariage et manipulé par son épouse Jeanne et sa belle-famille, Paul se laisse aller à l’adultère. Irène Frain relate les manigances que les amoureux établiront pour se rencontrer, les dépenses extravagantes que fera Marie afin de se sentir plus à son avantage et leurs divers projets.

Marie Curie prend un amant, en plus d’être le portrait d’une femme marquante, c’est le portrait d’une époque extrêmement sexiste et révoltante qui s’empare de cette histoire d’amants pour tenter d’en faire le scandale le plus juteux possible. Les inégalités entre les sexes du début du XXe siècle sont particulièrement visibles dans la manière qu’a été traité Marie Curie par la communauté scientifique et les médias, autant à propos de sa carrière que sa vie personnelle.

Publicité

Ce roman fut pour moi une lecture aussi captivante qu’instructive. Il m’a permis d’apprendre énormément, mais aussi de me questionner sur les limites qui existent entre la vie privée et la vie professionnelle. Certaines parties du roman relatant les expériences scientifiques sont un tantinet longues, mais elles sont essentielles pour bien comprendre le contexte et le déroulement de l’histoire. Si, comme moi, vous connaissez peu Marie Curie et le milieu de la science, je vous suggère vivement ce roman qui joint l’intrigue à l’histoire avec une écriture soignée, mais accessible.

Crédit: www.irenefrain.com

Marie Curie prend un amant, Irène Frain, Éditions du Seuil, Coll. Grands romans Points, 415 pages, 15,95$. ( Aussi disponible en grand format)

Bonne lecture!

Amélie Lacroix Maccabée

L’image principale provient du site www.leslibraires.ca

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page