Chronique du Nouvel An : De l’origine des résolutions

En ce début d’année, nombreux sont ceux et celles qui entreprennent le fameux exercice des résolutions. Si les salles d’entraînement et les gourous du bien-être et de l’alimentation en ont fait leurs choux gras depuis l’arrivée des temps modernes, il s’agit pourtant d’une tradition bien ancrée dans l’histoire humaine et déjà plusieurs fois millénaire.

Publicité

La célébration du Nouvel An, en elle-même, remonte à l’invention des premiers calendriers. Chaque civilisation ayant ses propres coutumes, il a fallu attendre l’arrivée de Jules César pour voir le 1er janvier consacré au titre de « date officielle de passage vers la nouvelle année ». Bien entendu, ce changement ne s’est pas opéré en une seule nuit et ce n’est qu’en 1564 que le roi de France, Charles IX, a officialisé cette pratique, qui s’est frayé un chemin jusqu’à nous !

À cette époque, les résolutions du Nouvel An étaient déjà bien implantées parmi nos prédécesseurs. En effet, ce sont les Babyloniens qui, il y a plus de 4 000 ans, ont été les premiers à se faire des promesses pour commencer l’année du bon pied (qui débutait pour eux aux environs du 21 mars, soit lors du solstice). Mais que se promettaient-ils ? Tout simplement de remettre les outils agricoles qu’ils avaient empruntés et de rembourser les dettes qu’ils avaient accumulées !

Les Romains, quant à eux, en profitaient pour prêter allégeance à l’empereur, s’échanger des vœux et souhaiter être de meilleurs citoyens pour l’année à venir, tout cela dans le but de plaire à Janus (divinité à deux visages, l’un tourné vers le passé et l’autre vers l’avenir, à qui l’on doit d’ailleurs le mot « janvier »), qui observait scrupuleusement leurs faits et gestes.

Publicité

Bref, la prise de résolutions ne date pas d’hier et, si l’on se fie à son historique, elle ne risque pas de disparaître de sitôt, alors profitez-en donc pour prendre la décision de faire des choses qui vont rendront véritablement heureux. Passer plus de temps avec ceux que vous aimez, apprécier le moment présent, voyager, apprendre une nouvelle langue, oser suivre des cours de chant, déclarer votre flamme… il y a tant de possibilités !

Alors, pour 2017, choisissez donc le bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *