Troubles anxieux et rentrée scolaire: mode d’emploi

Frau Franz Illustration
Frau Franz Illustration

Ceux et celles qui vivent au quotidien avec des troubles anxieux savent à quel point la rentrée scolaire est un événement à la fois excitant et pénible. Les travaux, les nouvelles rencontres, les activités… la panique. Malgré tout, il est possible de passer à travers tout ce «calvaire» comme un pro.

Accepter sa condition
Les troubles anxieux sont une condition et non un caprice. C’est une MALADIE mentale. Vous n’êtes pas faible! C’est une condition médicale et vous vous devez de l’accepter. Acceptez que vous n’êtes pas comme la majorité des gens face au stress et que ce qui semble évident pour certains ne l’est pas pour vous. C’est l’étape la plus importante!

Informer vos enseignants de votre condition
Que vous soyez au secondaire, au cégep ou à l’Université, vos enseignants sont là pour vous aider. Rencontrez-les en début d’année afin de les informer de vos troubles anxieux. Pourquoi, me direz-vous? Sans vous laisser de passe-droit (parce que ce n’est pas ce que l’on souhaite), ils seront plus sensibles à vos insécurités. Il peut aussi être utile de les informer de votre condition, particulièrement si vous souffrez de crises de panique (attaques de panique). Ils pourront vous aider.

Organisation 101
L’organisation aide énormément à gérer son anxiété. En début d’année, procurez-vous un agenda et notez religieusement vos cours, vos travaux, vos rendez-vous. Procurez-vous des cartables et des pochettes afin de bien ranger vos feuilles et vos travaux (et éviter de stresser à chercher vos documents).

Plus facile à dire qu’à faire… Ne pas se prendre à la dernière minute! On fait ses lectures et ses travaux à temps pour éviter d’accumuler du stress inutilement.

Publicité

Sommeil et sieste
Si vous êtes un oiseau de nuit, cela vous déplaira sans doute. Le sommeil est un élément CLÉ dans la vie d’une personne anxieuse. Vivre avec un trouble anxieux est demandant physiquement (fatigue, douleurs musculaires, maux de tête, maux de cœur, étourdissements, etc.) et nécessite un sommeil réparateur afin de commencer vos journées du bon pied. Une bonne nuit de sommeil est primordiale (environ 8 heures de sommeil). Si vous souffrez d’insomnie ou n’arrivez tout simplement pas à faire une nuit complète, optez pour des siestes durant la journée. Vous vous sentirez pleins d’énergie (et beaucoup moins anxieux)!

Vous êtes capables, vous êtes forts et vous êtes des battants!
Bonne rentrée scolaire!

Pour de l’aide supplémentaire:

Douglas – Institut Universitaire en santé mentale
Santé mieux-être – Gouvernement du QuébecFondation des maladies mentales

Groupe de support ÇA VA ÊTRE OK
Facebook | Instragram

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *