Concerto pour petite noyée

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Concerto pour petite noyée, titille l’oeil et intrigue au plus haut point. Ce court roman d’Annie Loiselle soulève des questions, fait monter la tension en crescendo…mais réussit-il à maintenir la cadence? Rien n’est moins sûr.

Ce cinquième roman d’Annie Loiselle propose la convergence de deux trajectoires parallèles ce qui entraînera des bouleversements imprévisibles ébranlant toutes les certitudes. Ce qui n’est pas peu dire, car les univers de Pervenche et Valentina sont plus étroitement liés qu’elles ne le pensent. Pourtant, ces deux protagonistes, complètement différentes l’une de l’autre semblent n’avoir rien en commun.

L’une est blonde comme le soleil, tandis que l’autre est rousse comme le feu. L’une est une pianiste renommée, l’autre vend des chaussures. En tous points, la collision de ces univers semble tout droit sortie d’un film, mais peu à peu, de fil en aiguille, Annie Loiselle tricote une ligne directrice impeccable qui permet de bien soutenir la trame de fond et de tenir en haleine le lecteur.

L’auteure utilise plusieurs points de vue. On apprend à connaître Pervenche et Valentina grâce à leur propre narration, mais voilà qu’on les apprivoise aussi à travers les yeux des autres, que ce soit d’Agnès, le père de Pervenche, ou Greg. Ce qui donne lieu à plusieurs perspectives intéressantes, mais aussi à des dévoilements on ne peut plus à point.

Publicité

Ce récit noir, si l’on peut le qualifier ainsi, est porté par l’écriture aérienne et sobre que l’on connaît à Annie Loiselle. Je suis d’ailleurs tombée en amour avec sa plume dans le roman Papillons dont je parle ici.

AnnieLoiselle_SScott

Le titre de l’oeuvre, intriguant en lui-même, prend tout son sens dans le livre. On jongle entre la folie, les apparences, les sentiments, la volonté de performance et aussi l’impression d’être tombée à côté de sa vie. Chacun des personnages découverts dans ce récit est passé à côté de quelque chose.

Mais, à l’instar de sa page couverture, Concerto pour petite noyée se termine en queue de poisson à mon plus grand désarroi. Une histoire bien ficelée qui ne trouve pas vraiment de fin, ce qui, malheureusement, gâche tout de cette lecture. Sans oublier le montant élevé à payer pour un aussi petit format.

mo_9782760411722

Publicité
  • Titre : Concerto pour une petite noyée
  • Verdict: Boucle passable
  • Note: 5/10
  • Genre: Roman noir
  • Traduit par : N/A
  • Auteur : Annie Loiselle
  • Éditions : Stanké
  • Publication: 2016
  • Collection: 
  • Prix: Papier 22,95 $ | Numérique (ePub) 16,99$

Légende: Médiocre – 1 à 3 | Bof-Passable – 4 à 5 | Bon 6 à 7 | Excellent 8 à 9.9 | Parfait – 10

Pour me suivre FB + Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page