Megan et son rétablissement enflamme Instagram

En lisant mon fil d’actualités Twitter, je suis tombée sur un article de Hellogiggles.com, un site que nous aimons beaucoup chez Boucle Magazine, parce que nous partageons une vision similaire sur l’acceptation de soi et la promotion d’une image saine et positive du corps de la femme. Cet article a rempli mon cœur de joie et d’espoir.

Meet the blogger who turned her battle with an eating disorder into a body positive movement

View this post on Instagram

I want you to know that this isn't your fault. All those thoughts about your body, all those things you hate about yourself – they didn't spring to life all by themselves. You live in a world that has taught you self hatred so well, and for that you hold no blame. It's not your fault that this world made you believe that your beauty can be seen in a mirror alone. It's dazed you with a blur of magazine covers and makeover shows. It's not your fault that this world tells you to value thin over everything, closing it's eyes to the people that sends to an early grave. Nobody told you that you don't exist to look like an empty image of photoshopped 'perfection'. Nobody told you don't exist to be looked at. If I could, I'd take you away. I'd put you in a world that teaches the truth – that you exist as so much more than a body. So when you're struggling, when those thoughts won't go away, when all the body positivity in the world won't quiet those voices. Just know that it isn't your fault. And that somewhere, there's another world where you can see how beautiful you really are. ?????

A post shared by Megan Jayne Crabbe ? (@bodyposipanda) on

 

Traduction libre : Je veux que tu saches que ce n’est pas de ta faute. Toutes ces pensées à propos de ton corps, toutes ces choses que tu détestes à propos de toi – elles n’ont pas pris vie par elles-mêmes. On vit dans un monde qui nous a enseigné à avoir tant de haine contre soi et pour cette raison tu ne peux pas être tenu responsable. Ce n’est pas de ta faute, si ce monde t’as fait croire que ta beauté ne peut se voir seulement qu’au travers d’un miroir. Ce monde t’a étourdie avec un tas de couvertures de magazines et d’émissions de télé de makeover. Ce n’est pas ta faute si ce monde te dit que la minceur prime et ferme ses yeux sur ces gens qui sont morts prématurément. Personne ne t’a dit que tu n’existes pas pour ressembler une image de la perfection vide et photoshoppée. Personne ne t’a dit que tu n’existes pas pour être scruté. Si je le pouvais, je t’amènerais ailleurs. Je t’amènerais dans un monde qui t’enseigne la vérité – que tu existes bien au-delà de ton corps. Donc quand tu auras de la difficulté, quand ces pensées ne te quitteront pas, quand tout ce mouvement d’image de soi positive ne calmeront pas ces voix intérieures, saches que ce n’est pas de ta faute. Et que quelque part, il existe un monde où tu pourras voir comment tu es magnifique.

Quel vent de bonheur et d’espoir. Trouvez-vous? Son Instagram est un plaisir renouvelé à chaque post et son message est puissant. Dans l’article, elle raconte comment une amitié d’adolescence s’est avérée une descente aux enfers. Ne sachant pas qu’une co-dépendance destructive les unissait dans l’acquisition d’obsessions et de comportements nocifs vis-à-vis la nourriture et le corps, Megan et son amie se sont mutuellement (et involontairement) coaché vers des troubles alimentaires dans lesquels elles vacillaient bien avant de se rencontrer.

Pour une bonne dose d’inspiration, du gros bon sens, de l’acceptation de soi et de l’exposition à de vraies images de femmes, il faut absolument suivre Megan sur Instagram. Avec plus de 25k abonnés, je ne suis pas seule à voir un buzz!

Publicité

CÉLÉBRONS NOS CORPS! 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page