Être blogueuse : l’aventure à laquelle je ne m’attendais pas

L’écriture a toujours été au centre de ma vie. J’ai gribouillé des centaines de cahiers avec toutes sortes de mots. Parfois pour me confier, d’autres pour consoler ou pour faire rire. J’ai écrit mes grandes histoires d’amour et j’ai assurément écrit pour m’exprimer sur des tonnes de sujets qui me tiennent à coeur, mais jamais je n’avais pensé qu’écrire deviendrait un atout professionnel.

Asteur, laissez-moi vous raconter comment je me suis mise les pieds dans de (beaux) plats.

Il y a un peu plus de deux ans, j’ai rejoint l’équipe de Boucle Magazine en tant que chroniqueuse zen et, quelque temps après avoir obtenu le rôle de chef de section Art de vivre, la fondatrice du blog, Alexandra Philibert, m’a fait la grande demande : elle m’a demandé de reprendre son projet, de le poursuivre et de le propulser.

Et moi, grande optimiste et rêveuse, j’ai accepté.

Facebook-cover-photo-on-life1

Publicité

Sans même hésiter. Naïvement, j’ai cru que ce projet serait un passe-temps agréable et paisible. Je n’avais encore aucune idée que ma vie personnelle et que mon parcours professionnel seraient chamboulés de cette façon par ce projet. Je suis donc devenue le petit chef de filles talentueuses et hyper dynamiques. Je travaille avec des jeunes femmes remplies d’ambition, ayant des projets plein la tête et des talents qui éclosent. Les femmes qui écrivent pour mon blogue adhèrent définitivement à notre mandat premier: présenter un blogue féminin amusant, accessible et rafraîchissant. On veut que les femmes qui nous lisent (et les hommes aussi!) voient qu’il existe une multitude de façons d’être femme; que la beauté, c’est quelque chose de bien plus grand qu’une silhouette, qu’une couleur de peau ou qu’une tendance.

J’ai relevé aujourd’hui cinq points majeurs qui ont été cruciaux pour moi dans la dernière année :

Trouver les bons alliés

Tous les blogues ne sont pas organisés de la même manière et n’ont pas le même nombre de collaboratrices. Si vous êtes à la tête d’un blogue, prenez le temps de bien choisir vos collaborateurs, mais surtout ceux qui vous aideront davantage. Dans mon cas, j’ai une co-éditrice qui m’aide dans la prise de décisions et avec la gestion et nous avons des chefs de section. Ces gens sont mes piliers. Je trouve important de choisir des personnes qui ont une vision similaire à la nôtre. Il est aussi pertinent de trouver des gens qui ont des talents et des habiletés complémentaires aux vôtres. Déléguez ce qui n’est pas dans vos forces. Tout le monde pourra ainsi s’épanouir dans son champ d’activités.

Garder une ligne directrice

Trouvez votre couleur. Pourquoi bloggez-vous? Pour qui? Quels sont vos objectifs? Il est possible qu’ils changent en cours de route, mais restez le plus près de vos idées originales et de votre public cible. Si vos followers sont là, c’est qu’ils y trouvent leur compte. Restez cohérent, surtout si vous avez une grosse équipe (nous sommes plus de 28!). Créez des discussions autour de votre mission et trouvez des façons de vous renouveler en gardant toujours la même ligne directrice.

Soyez ingénieux. Maximisez votre temps avec les bons outils

Il existe des milliers d’applications ou d’extensions pour mieux gérer votre blogue. Vous avez besoin de centraliser les communications, de gérer les médias sociaux de façon efficace, de faire des suivis, d’envoyer des infolettres, etc. Je pense entre autres à : Hootsuite, Google Drive, Woobox, Slack, Mailchimp et Dropbox. Il en existe des centaines, trouvez vos favoris. Soyez curieux et informé au sujet des dernières trouvailles pour mieux gérer votre temps, vos documents et vos médias sociaux. Ah et j’oubliais,… un classique : DÉLÉGUEZ! Ça a été l’une de mes premières erreurs et je vous garantis que si vous avez appliqué le premier point, vous n’y gagnerez que du positif.

Publicité

Développez vos relations professionnelles

Être bloggeur est dorénavant une occupation professionnelle qui peut occuper beaucoup de votre temps. Ça peut rapidement devenir un tremplin intéressant dans le monde des communications, de la gestion de médias sociaux, des agences de communication, des relations publiques et même de l’animation télévisuelle. Je pense entre autre à Camille Dg du blogue Le cahier- The Booklet, qui a su maximiser ses talents et créer tout un buzz autour de son blog. Ayez de bons contacts avec les agences de communication, répondez à vos courriels rapidement et avec courtoisie. Allez à la rencontre des relationnistes qui vous invitent et surtout, reconnaissez les bons coups de vos « compétiteurs ». Apprenez ce que gens qui sont dans le même milieu que vous font.

Choisissez le bon hébergeur

Pour certaines ça paraîtra peut-être futile, mais je vous le promet c’est MAJEUR comme atout. Je ne m’en cacherai pas, je ne suis pas une pro du web plus technique. L’hébergement était un sujet très flou pour moi au début (bon c’est pas encore 100% limpide là, mais on avance!). J’ai trouvé très important de demander de l’aide à quelqu’un qui s’y connait, parce que nous avons dû faire face depuis notre migration vers un hébergeur externe à WordPress, à plusieurs problèmes (capacité, stabilité, sécurité…). Il faut d’abord savoir ce dont on a besoin. Les gens qui ont un blog qui débute et un traffic plutôt bas, n’auront pas besoin de la même capacité d’accueil que les gens qui ont un site web déjà existant avec un traffic important. Pensez au coût aussi.

Voici quelques exemples d’hébergeurs : on notera SiteGround, Inmotion hosting, et A small orange basés aux Etats-Unis, et entres autres 1and1 et OVH pour les hébergeurs basés en Europe.

 

ET SURTOUT, AIMEZ CE QUE VOUS FAITES!

 

Publicité

*Cet article contient un lien sponsorisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page