BIENVENUE DANS LE FUTUR avec J.u.D et son EP ST FLOWER

Le 7 février dernier, pour l’occasion de sa tournée Canadienne, le DJ et producteur Giraffage a invité les DJ’s et producteurs POMO et J.u.D à faire spinner les platines avec lui au Belmont.

10392350_800326866693577_6535283424298613890_nIl y avait beaucoup de LOVE ce soir là. Un amour inconditionnel et réciproque que seul un DJ et sa foule peuvent ressentir. C’est une sensation unique ! Pour que ça se crée, il faut que le DJ soit attentif à la vibe que prend la soirée. Et en tant que spectateur, pour bien apprécier la chose, il faut se mêler à la foule pour pouvoir sentir le pouls de la masse qui, lui, suit à l’unisson la musique des hôtes de la soirée. C’est LÀ que la magie se passe ! Quand tout le monde décide de s’oublier et de devenir qu’UN. De devenir qu’une masse que le DJ peut manier comme il le veut ; au gré de ses montées et de ses drops qu’il fait pour le plaisir de nos oreilles et de notre esprit.

10945561_959404457411094_4871381201533555476_nPersonnellement je suis un grand adepte de ces soirées que j’aime surnommer en, bon français, des crowd-pleasing nights, où vraiment les DJ’s savent quelle ambiance le public veut et font vibrer la place comme jamais !

Boucle Magazine m’a envoyé « au front » pour aller voir en particulier l’artiste J.u.D : Judrick St-Fleur de son vrai nom. Il venait de faire les planches du IGLOOFEST en compagnie du grand Tyga et du groupe Keys N Krates et, depuis le 27 octobre dernier, il a sorti en ligne son album EP St Flowers. Il fait parti du collectif ALAIZ avec d’autres grands noms de la scène Trap et Piu Piu montréalaise comme High-Klassified et Da-P. Comme plusieurs blogues confirment ce que je pense aussi, il est un des artistes à suivre au courant de l’année 2015.

J.u.D.Si vous ne connaissez pas ce qu’est le style de musique Piu Piu, qui est un style bien d’ici, je vous conseille d’écouter le documentaire Piu Piu Documentaire, réalisé par Aïsha Vertus et Philippe Sawicki.

Publicité

J’ai senti que ce soir là, la musique de club ne sera plus le paysage monochrome que l’on connait depuis une dizaine d’années car, de plus en plus d’artistes dans la musique ne cherchent plus les fameux trois accords qui feront danser la foule pendant des heures. Ils cherchent plutôt des paysages sonores avec des sons qui ont chacun leur propre texture et profondeur et que, mis ensemble, donne une ambiance et nous transporte.

Comme la technologie, l’humain devient de plus en plus complexe, et pour ce fait, la musique aussi devient plus sophistiquée. Elle se nuance, elle n’est plus un in your face continuel.

Le EP de Jartworks-000094882351-jqq66f-t500x500.u.D en est un très bon exemple. Je n’ai pas pu confirmé avec l’artiste, mais je crois que St Flowers est un pont artistique entre ses deux passions : le design et la musique. Parce qu’il faut savoir que non seulement il est DJ et producteur mais il est aussi graphiste. D’ailleurs c’est lui-même qui a créé la pochette de son EP.

L’album mérite de se faire écouter dans le meilleur système de son que vous avez ! Il est idéal pour passer une soirée intime avec quelqu’un ou avec soi-même. Il est aussi parfait pour les fins de soirée qui se transforment en aube beaucoup trop arrosée avec les amis. Sinon pour les honteux lendemains de veille… Il est un bouillon de poulet pour l’âme.

Je vous laisse avec son vidéoclip Iris dirigé par Didier Charrette.

Publicité

BIENVENUE DANS LE FUTUR!

CLIQUEZ POUR VOIR LE VIDEO

1965070_921768737841333_6183840896015111836_nFacebook J.u.D

Soundcloud J.u.D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page