The Knick: une série médicale à ajouter à ton agenda

The Knick est une série télé de médecine réalisée par Steven Soderbergh. Elle se déroule dans un hôpital avant-gardiste new-yorkais en 1900.

Crédit photo: www.nypost.com
Crédit photo: www.nypost.com

Docteur John Thackery (Clive Owen) est le chirurgien-chef de l’hôpital KnickerBocker suite au décès tragique de son prédécesseur et maître. Cocaïnomane et porté sur les nuits lubriques passées dans les bordels, Thackery a malgré tout l’avancée de la médecine très à coeur. Ses collègues et lui s’exercent régulièrement sur des porcs ou des morts pour tenter de mettre au point de nouvelles techniques de chirurgie. Certains vont même jusqu’à faire du commerce illégal de corps décédés afin de récolter une fortune.

Cornelia Robertson (Juliet Rylance), provenant d’une famille influente et richissime, oblige toutefois l’hôpital à embaucher un médecin réputé provenant d’Europe. Celui-ci sera l’adjoint de Thackery. Toute l’équipe est toutefois prise au dépourvu lorsqu’ils constatent que celui-ci est de race noire. Alors que les médecins de couleur se font très rares, l’arrivée du docteur Edwards (Andre Holland) bouscule tous les préjugés. Ce dernier, très talentueux et au courant des dernières avancées de la chirurgie, se voit relégué aux derniers plans, car les autres chirurgiens ne l’acceptent pas au sein de l’équipe. Edwards décide donc d’ouvrir clandestinement une unité de médecine dans le sous-sol afin de soigner les Afro-Américains qu’on refuse dans les hôpitaux réguliers. M. Barrow (Jeremy Bobb), le directeur de l’établissement, est également impliqué dans un énorme bourbier financier duquel il essaye de se sortir avec difficulté. Il devra, pour se faire, être impliqué avec des individus à la morale douteuse.

Crédit photo: www.vulture.com
Crédit photo: www.vulture.com

Plusieurs autres personnages font également partie de l’histoire. Les médecins et les infirmières, bien sûr, mais aussi les religieuses et les ambulanciers qui recèlent eux aussi des secrets. L’inspecteur Jacob Speight (David Fierro),l’homme responsable de vérifier la salubrité et l’hygiène dans la ville donne lieu à des scènes comiques lorsqu’il remet en doute les croyances des gens selon lesquelles les maladies ne s’attaquent qu’aux moins nantis. En effet, l’hôpital KnickerBocker,  situé dans un quartier populaire de New York, compte parmi ses malades et ses membres plusieurs personnes croyant que seuls les riches ont le droit d’être soignés, car la santé constitue un luxe et non un droit.

Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire ou la médecine,  The Knick est une série à voir immédiatement. Les séries abordant le thème médical sont légions, mais le fait que celle-ci se déroule en 1900 rehausse grandement son intérêt. En effet, en un peu plus d’un siècle, l’espérance de vie et les technologies médicales se sont énormément améliorées. Il est donc étonnant de constater les moyens qu’utilisaient les médecins de cette époque pour tenter d’éradiquer les maladies alors que se côtoyaient les chirurgiens qualifiés et les bouchers sans méthode. Le conflit entre le docteur Thackery et Edwards est passionnant à suivre, car il oppose deux personnalités complexes qui, s’ils s’unissaient, formeraient une équipe du tonnerre. Les scènes de chirurgies sont souvent très sanglantes, mais plutôt courtes. Même si vous êtes une âme sensible, la série en vaut tout de même le coup, rassurez-vous. On en apprend également beaucoup sur les jugements et les idées préconçues que les gens pouvaient avoir au tournant du siècle dernier. En somme, la qualité de la reproduction historique, le talent des acteurs principaux et l’intrigue de cette série en font une franche réussite.

Publicité
Crédit photo: www.denofgeek.com
Crédit photo: www.denofgeek.com

Une seule saison de dix épisodes est actuellement disponible.

Avez-vous des séries historiques à me conseiller?

Amélie Lacroix Maccabée

[email protected]

Le crédit photo pour l’image principale est www.gotchamovies.com

Publicité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page