St. Vincent: jetez-vous au cinéma!

Après un mois à obséder sur Mommy de Xavier Dolan, je me suis enfin décidée à retourner au cinéma et j’ai été agréablement surprise. J’étais curieuse d’aller voir le film St. Vincent (Saint-Vincent en langue française) parce que Bill Murray y joue le rôle principal, mais finalement, il y a beaucoup plus que cela à ce long-métrage.

Bill Murray y incarne Vincent, un sexagénaire vivant dans une maison décrépie envahie par la saleté. Il boit trop, fume avec excès, est antipathique avec tous et habite seul avec son chat. C’est alors qu’une nouvelle famille composée d’une mère monoparentale et de son jeune fils déménage juste à côté. Un soir qu’il revient tranquillement chez lui, il se voit obligé de surveiller Oliver, le jeune garçon, car celui-ci a oublié ses clés et sa mère doit travailler tard. Cette tâche l’horripile et il est probablement le pire baby-sitter qui existe. Pourtant, étant donné le côté pratique de la chose, il finit par devenir le gardien attitré d’Oliver moyennant une rémunération.

st.vincent1

Maggie, la mère d’Oliver, incarnée par Melissa McCarthy, a quitté précipitamment son mari après avoir appris que celui-ci la trompait. Elle se doit donc obligée de travailler de longues heures afin de subvenir aux besoins d’elle et son fils. Oliver étudie maintenant dans une école privée de renom, mais vit difficilement ce changement d’environnement. Ses camarades de classe l’intimident et le divorce imminent de ses parents le trouble. Vincent, pour sa part, accepte cet arrangement de gardiennage, car il est lourdement endetté. Pariant régulièrement sur des courses de chevaux, il doit une grosse somme d’argent. Il fréquente aussi assidûment une prostituée russe et enceinte, Daka, incarnée par Naomi Watts.

Au centre de ces personnages se situe l’amitié improbable entre Oliver et Vincent. Un vieil homme insupportable et un jeune garçon finissent par apprendre à se connaître et forment un duo charmant. Plusieurs événements surviennent et les rapprochent l’un de l’autre. Les scènes qu’ils passent seuls ensemble à danser et aller aux courses sont irrésistibles. Bill Murray incarne magnifiquement le personnage de Vincent, hommes aux nombreuses qualités malgré ses vices. Jaeden Lieberher, qui personnifie le jeune Oliver, est aussi particulièrement attachant.

Publicité

st.vincent2

De plus, j’ai été heureuse de constater que Melissa McCarthy y joue enfin un rôle à sa mesure. Je trouve désolant que cette actrice ait été trop souvent reléguée aux rôles de femmes vulgaires et stupides à cause de ses rondeurs. Ce film montre enfin, plusieurs années après son rôle dans Gilmore Girls, qu’elle peut jouer plusieurs types de personnages avec talent, peu importe son physique.  Le seul personnage qui m’a un peu agacé dans ce film est celui de la prostituée Daka. Son origine russe semblait  clichée et forcée. Elle aurait parfaitement pu être américaine et son personnage en aurait été plus intéressant et émotif.

st.vincent3

Bref, ce film est un savant mélange entre la comédie et les émotions sans tomber dans le mélodrame. La suite du film laisse place à des scènes très touchantes qui vous donneront assurément des larmes aux yeux. Le sujet est différent et original et les personnages montrent une belle ambivalence entre ce qu’on pense d’eux à première vue et ce qu’on finit par découvrir. Un film à voir absolument.

Toutes les images proviennent du site web IMBD.

Publicité

Amélie Lacroix Maccabée

[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page