Fugues se souvient: 30 ans d’homosexualité au Québec

L’Écomusée du Fier Monde est, depuis 1980, un musée mettant en valeur la classe ouvrière et industrielle de Montréal en plus de concentrer son attention sur le citoyen. Installé dans un ancien bain public, l’Écomusée jouit d’un magnifique emplacement pour exhiber ses expositions. Le deuxième étage est consacré à l’exposition permanente Grandeurs et misères d’un quartier populaire tandis que le premier est réservé aux expositions temporaires. Cet été, et cela jusqu’au 31 août seulement est présentée une exposition fort intéressante sur les 30 ans du magazine Fugues, une publication pour la communauté LGBT, mais avec du contenu pouvant plaire à tous.

écomusée2

L’exposition Fugues se souvient: 30 ans d’homosexualité au Québec  se sert de l’anniversaire de cette revue  pour expliquer l’évolution de l’homosexualité dans la société québécoise. L’exposition débute avec un survol historique de l’oppression auquel les gais ont dû faire face dans la province depuis 400 ans. En 400 ans, l’homosexualité est passée d’être un crime passible de la peine de mort à sa décriminalisation en 1969  pour finalement légaliser le mariage gai au XIXe siècle. Cette section permet de réaliser à quel point l’homosexualité a longtemps été un motif d’arrestations et de comportements violents envers sa communauté.  La  législation s’est heureusement ajustée pour éviter que de tels incidents surviennent encore. Toutefois, malgré les lois, l’homophobie subsiste et c’est scandaleux.

 La section suivante parle d’un sujet incontournable: le VIH. Ayant été à ses débuts stigmatisée comme le «cancer gai», cette maladie a particulièrement atteint les homosexuels depuis 1981. On y apprend notamment sur les dates historiques de son évolution, les traitements disponibles, la législation ainsi que sur les campagnes de sensibilisation pour encourager le port du condom.drapeau

 Les sections suivantes discutent des différents groupes communautaires, sportifs, culturels ou économiques fondés au cours des décennies pour atteindre les LGBT. On rappelle notamment à quel point il est primordial de promouvoir une ambiance d’ouverture d’esprit et de diversité dans les milieux de travail.

Publicité

Chaque sujet pouvant concerner les LGBT est couvert par une section: l’homoparentalité, le mariage gai, les drag queens, les transsexuelles, les lesbiennes,  l’essor du Village gai, etc. Également, une section 18 ans et plus plutôt sage montre des oeuvres d’art ayant pour thème l’homosexualité ou abordant ces problématiques. On peut aussi voir en vitrine des jouets sexuels issus des pratiques sadomasochistes. Vers la fin de l’exposition, on présente de quelle manière l’homosexualité fut abordée dans les oeuvres culturelles au Québec en télévision, théâtre, cinéma et en chanson. De plus, une liste des films québécois portant sur ce sujet est disponible à la fin du parcours.

fugues-april-2014En terminant, la «sortie du placard» est discutée. On aborde les étapes de cet événement et ses répercussions en plus de donner quelques exemples survenus au Québec.  Dans chacune des parties de cette présentation, des extraits d’articles, des photographies et des éléments visuels attrayants  sont présentés afin d’enrichir le contenu des textes.  Aussi, toutes les couvertures du magazine Fugues sont montrés afin de permettre au spectateur  de  comprendre les transformations qu’il a subi et de connaître les sujets abordés au travers de ses pages.

 Respectueuse, riche en informations et sans artifice superflu, l‘exposition Fugues se souvient: 30 ans d’homosexualité au Québec est très pertinente. Cette exposition permet au spectateur d’apprendre, mais aussi de réfléchir sur l’évolution future de l’acceptation de la communauté LGBT à travers le monde. Le Québec a fait énormément de chemin en quelques décennies, mais plusieurs pays condamnent encore malheureusement des gens pour leur orientation sexuelle.

Vous voulez un argument de plus pour visiter cette exposition? Les tarifs de ce musée sont très raisonnables et ces salles ne sont pas bondées. On peut se promener allégrement sans devoir bousculer des foules.

Fugues se souvient : 30 ans d’homosexualité au Québec à l’Écomusée du Fier Monde jusqu’au 31 août.

Publicité

Visitez le site web du musée pour plus de détails: http://ecomusee.qc.ca/

P.S.: Le magazine Fugues est disponible dans plusieurs lieux publics à Montréal et c’est gratuit!

L’image principale est tirée du site web de l’Écomusée du Fier Monde.

Avez-vous une oeuvre culturelle portant sur la communauté LGBT à me conseiller?

Amélie Lacroix Maccabée

Publicité

[email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page