Golden Globes 2014 : mon résumé de la soirée

Amy et TinaDimanche dernier, le 12 janvier 2014,  se déroulait la prestigieuse soirée des Golden Globes chez nos voisins, les Américains. Elle a débuté avec un numéro d’ouverture magnifiquement dirigé par Tina Fey et Amy Poehler. Les deux animatrices, connues pour leur participation à Saturday Night Live, ont su doser l’humour avec un ton incisif sans devenir irrespectueuses.  Tout en nommant les artistes, les séries et les films nominés, elles ont lancés quelques blagues savoureuses.  Celles sur Matthew McConaughey et George Clooney m’ont notamment bien fait rire.  Le film American Hustle, dont j’ai fait la critique ICI,  a été qualifié, avec raison, « d’explosion de l’usine de perruques ».

Toutefois, après un gala bien amorcé, j’ai été déçue de constater qu’Amy et Tina étaient très peu présentes durant le restant de la soirée.  La cérémonie, plutôt longue, aurait été plus agréable avec davantage d’intermèdes d’animation.  Des interprétations musicales des chansons en nomination auraient pu alléger cette soirée assez chargée.

Les remises de prix se sont ensuite succédées à un rythme fou puisque cette soirée combine des trophées pour les séries télévisées, les films télévisuels en plus des long-métrages.  Jennifer Lawrence a emporté la statuette pour le rôle de soutien dans American Hustle alors que sa collègue Amy Adams a gagné pour son rôle principal dans une comédie pour le même film.  American Hustle a également reçu le prix dans la catégorie meilleur film/comédie vers la fin du gala. Aussi, Cate Blanchett a obtenu le Golden Globe pour son interprétation magistrale dans Blue Jasmine de Woody Allen.

JenniferL2

Ce dernier brillait d’ailleurs par son absence lorsque leprix hommage Cecil B. deMille lui fut remis pour l’ensemble de son oeuvre.  Diane Keaton, son amie de longue date, était là pour recevoir le prix en son nom.  Elle a d’ailleurs fait un discours sympathique et amusant sur l’amitié en plus d’entonner la chansonnette. Son look en smoking noir et blanc était original dans le lot de robes longues.

Publicité

Je plaignais sérieusement toutes les femmes qui semblaient souffrir le martyr dans leur robe serrée et leurs talons aiguilles.  Emma Thompson a d’ailleurs fait un pied-de-nez aux conventions en enlevant ses chaussures pour annoncer un prix. Vive le confort!

Dallas Buyers Club, film du réalisateur québécois Jean-Marc Vallée, est aussi reparti avec deux prix pour ses acteurs principaux. Matthew McConaughey a gagné pour son rôle principal dans un film dramatique alors que Jared Leto, absent du cinéma depuis plusieurs années, a raflé le trophée pour son rôle de soutien.  Leonardo DiCaprio a, pour sa part, gagné pour son interprétation dans le film The wolf of Wall Street, bizarrement qualifié de comédie, comme l’acteur l’a souligné. Leonardo méritait incontestablement son prix malgré ses opposants de taille. Cet acteur remporte trop peu de récompenses bien qu’il possède un talent immense et qu’il choisisse ses rôles judicieusement.

Leonardo

Tout au long de la soirée, plusieurs artistes sont venus présenter les prix ou des extraits des films nominés. Parmi ceux-là, plusieurs m’ont paru extrêmement sérieux malgré le ton léger du gala. Des présentateurs comme Jim Carrey et Robert Downey Jr. ont su ajouter de l’humour à leur présentation.  Mélissa McCarthy était, elle aussi, charmante et en confiance. On aime ça.  C’était encourageant de voir des actrices plus mûres côtoyer les plus jeunes et des femmes de tous les styles mises en beauté pour boire un verre toutes ensemble.

Le superbe film 12 years a slave s’est quant à lui distingué dans la catégorie meilleur long métrage dramatique.  Le film italien The great beauty est reparti avec le trophée du meilleur film étranger devant La vie d’Adèle, adulé par la critique. Finalement, le charmant long-métrage Frozen a gagné la statuette comme meilleur film d’animation.Frozen

Publicité

Le gala des Golden Globes, malgré  son animation humoristique, est parsemé de longueurs. La grande quantité de prix à distribuer en une période fixe rend la soirée plus laborieuse. Heureusement, une musique venait annoncer aux récipiendaires d’achever leurs discours. Dans un monde idéal, les prix décernés aux long-métrages et ceux pour les séries et films télévisuels feraient l’objet de deux cérémonies différentes.

Cette cérémonie m’a donné envie de voir pleins de films comme Inside Llewyn Davis, The wolf of Wall Street et Dallas Buyers Club.  Et vous, avez-vous ajouté des long-métrages à votre liste?

Pour davantage de détails sur la soirée et sur les gagnants, visitez le site officiel: http://www.goldenglobes.com/

Amélie Lacroix Maccabée

[email protected]

Publicité

l-art-sauvera-le-monde.tumblr.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page