Gala des prix Opus : ôde aux artisans de la musique classique

image_gallery

Les 17e prix Opus se tenaient dimanche à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal.  Cette remise de prix est une occasion en or de mieux connaître et reconnaître les artisans de la musique classique.

Le gala organisé par le Conseil québécois de la musique était avant tout une magnifique réunion de famille. En effet, plusieurs gagnants remercient et félicitent les autres nominés. Ces artistes comprennent le travail de l’autre et le labeur souvent nécessaire.

De l’audace, il en faut pour mener à bout certains projets, certaines créations.  « Sans musique, la vie serait une erreur », clamait un certain Nietzsche.  Et bien, les musiciens d’ici font rêver la musique et la portent – parfois à bout de bras – vers des sommets.

C’est donc avec beaucoup d’émotion que les lauréats ont accepté humblement leurs prix dimanche dernier.

Publicité

Le gala a permis de rendre hommage au grand contrebassiste jazz Michel Donato, actif dans le milieu musical depuis 1960. Grandement admiré et respecté, ce musicien a collaboré avec des pointures telles que Bill Evans, Oscar Peterson, Joe Pass et Oliver Jones.

Parmi les disques récompensés, notons Prima Donna de Karina Gauvin et Arion, les Lieder de Mahler par Christian Gerhaher, l’OSM et Kent Nagano, le trio Triple Forte jouant Ravel, Chostakovitch et Ives.  Enfin, l’album de musique électronique Greffes chez empreintes DIGITALes.

Le prix de la découverte de l’année a été attribué au compositeur Éric Champagne.  Maxime McKinley s’est vu remettre le prix du compositeur de l’année.

Au micro, certains musiciens ont profité de la tribune pour faire une montée de lait.  Justifiée. La musique est partout. Pourtant le public se morcèle. On a mentionné le contexte difficile, les problèmes de financement.  Également, la mince place que les médias accordent à la musique classique (!).  Bref, le gala fut également lieu de chantiers de réflexion.

Éric Champagne a clamé qu’il était essentiel de jouer les créations québécoises. «Si nous ne le faisons pas, personne ne va le faire […] il est inconcevable que les jeunes n’aient pas accès à la musique des créateurs d’ici.»

Publicité

Ce fut donc des prix Opus teintés d’émotion et de découvertes. Inspirant.

galerievisionneuse

 CONCERTS

CONCERT DE L’ANNÉE – MONTRÉAL

Le Quatuor selon la Seconde École de Vienne, Quatuor Molinari, 2 mars 2013

Publicité

CONCERT DE L’ANNÉE – QUÉBEC

Theodora, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec, 23 mai 2013

CONCERT DE L’ANNÉE – RÉGIONS

De Beethoven à Marie-Nicole Lemieux chante Gagnon et Tremblay, Orchestre symphonique de Trois-Rivières, 11 novembre 2012

CONCERT DE L’ANNÉE – MUSIQUES MÉDIÉVALE, DE LA RENAISSANCE, BAROQUE, CLASSIQUE

Publicité

Concert à l’Abbaye Val Notre-Dame, Société musicale Fernand-Lindsay – Opus 130, 28 octobre 2012

CONCERT DE L’ANNÉE – MUSIQUES ROMANTIQUE, POSTROMANTIQUE, IMPRESSIONNISTE

Lohengrin, Orchestre Métropolitain et Festival de Lanaudière, 11 août 2013

CONCERT DE L’ANNÉE – MUSIQUES MODERNE, CONTEMPORAINE

Jonathan Crow et Andrew Wan : Rencontres virtuoses, Innovations en concert, 8 avril 2013

Publicité

CONCERT DE L’ANNÉE – MUSIQUES ACTUELLE, ÉLECTROACOUSTIQUE

Bad Trip, Ensemble La Machine, Codes d’accès, 1er novembre 2012

CONCERT DE L’ANNÉE – JAZZ

En trois couleurs : Marie-Josée Simard – François Bourassa – Yves Léveillé, Conservatoire de musique de Montréal, 15 février 2013

CONCERT DE L’ANNÉE – MUSIQUES DU MONDE

Publicité

Choros et valses du Brésil, André Rodrigues, 7 octobre 2012

RÉPERTOIRES MULTIPLES

Buzz cuivres – spectacle 10e anniversaire, Buzz cuivres, 28 février 2013

CRÉATION DE L’ANNÉE

21 courtes pièces sur des textes d’Étienne Lalonde, André Hamel, Au-dessus de l’horizon, Coproduction Festival MNM (SMCQ) et Ensemble Allogène, 26 février 2013

Publicité

PRODUCTION DE L’ANNÉE – JEUNE PUBLIC

Pierre, Babar et le loup, Orchestre symphonique de Laval et Caroline Lavigne, 14, 15 et 17 février 2013

DISQUES

DISQUE DE L’ANNÉE – MUSIQUES MÉDIÉVALE, DE LA RENAISSANCE, BAROQUE, CLASSIQUE

Prima Donna, Karina Gauvin, Arion Orchestre Baroque, dir. Alexandre Weimann, ATMA Classique

Publicité

DISQUE DE L’ANNÉE – MUSIQUES ROMANTIQUE, POSTROMANTIQUE, IMPRESSIONNISTE

Mahler : Orchesterlieder, Christian Gerhaher, Orchestre symphonique de Montréal, dir. Kent Nagano, ANALEKTA

DISQUE DE L’ANNÉE – MUSIQUES MODERNE, CONTEMPORAINE

Ravel, Shostakovich, Ives : Pianos trios, Triple Forte, ATMA Classique

DISQUE DE L’ANNÉE – MUSIQUES ACTUELLE, ÉLECTROACOUSTIQUE

Publicité

Greffes, M. Jean, T. Brady, L. Freedman, A. Leroux, empreintes DIGITALes

DISQUE DE L’ANNÉE – JAZZ

TRIFOLIA – Le Refuge, M. Trudel, É. Lafrance, P. Graham, Autoproduction – Distribution Sélect

DISQUE DE L’ANNÉE – MUSIQUES DU MONDE

ESEM : Ensemble Séfarade et Méditerranéen, J.-P. Reny, A. Wells-Oberegger, É. Prévost, H. Martinez, J.-F. Daignault, M. de Bonville, Fidelio Musique/Audience

Publicité

LIVRE DE L’ANNÉE

Ernest Chausson, Le Roi Arthus et l’opéra wagnérien en France, Marie-Hélène Benoit-Otis, Francfort, Peter Lang, 2012

PRIX SPÉCIAUX

PRIX HOMMAGE

Michel Donato

Publicité

COMPOSITEUR DE L’ANNÉE

Maxime McKinley

DÉCOUVERTE DE L’ANNÉE

Éric Champagne

DIFFUSEUR SPÉCIALISÉ DE L’ANNÉE

Publicité

Orchestre symphonique de Montréal – La virée classique, 2e édition

DIFFUSEUR PLURIDISCIPLINAIRE DE L’ANNÉE

Les Amants de la Scène

DIRECTEUR ARTISTIQUE DE L’ANNÉE

Raynald Ouellet, 25e rendez-vous, Carrefour mondial de l’accordéon

Publicité

ÉVÉNEMENT MUSICAL DE L’ANNÉE

Dead Man Walking – Opéra de Montréal

INTERPRÈTE DE L’ANNÉE

Marie-Nicole Lemieux

RAYONNEMENT À L’ÉTRANGER

Publicité

Yannick Nézet-Séguin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page