Collection Tabou : Les princesses c’est fini, bienvenue dans la réalité

« Interdit d’ordre social et moral.»

C’est la définition d’un tabou. Vous en possédez sûrement un, quelque part à propos de quelque chose. Dans notre société, il est souvent lié au sexe. Pourtant, un tabou peut exister dans toutes les sphères de la vie.

Tabou, c’est aussi le nom d’une collection jeunesse des Éditions de Mortagne qui atteindra le nombre de 20 titres publiés en Janvier 2014. Pourquoi ce nom ? Parce que la collection ne berce pas les adolescents d’illusions et d’un monde fait de princesses et dragons. Elle défait plutôt certains tabous par des fictions, basées sur des réalités que vivent les jeunes d’aujourd’hui.

L’écriture est vivante et actuelle. Elle permet ainsi aux jeunes de pouvoir s’identifier ou de simplement mieux comprendre certaines situations. Cette collection, qui a vu le jour en 2010, avec la parution de Love Zone (Chantal D’Avignon) et Le Carnet de Grauku (Sophie Laroche), n’est pas que l’histoire d’un auteur. Vous y retrouverez des écrivains, des spécialistes, des enseignants, journalistes etc., tous munis d’une expérience différente. Ils permettent d’explorer un vaste territoire : Homosexualité, Amour, Sexe, Mort, Maladie, le choix est le vôtre.

Publicité

Love Zone – Chantal D’Avignon 2010

  

Le Carnet de Grauku – Sophie Laroche 2010

Ces fictions –  très populaires auprès de son public visé, les adolescents – mais aussi auprès des parents et intervenants, traitent de sujets parfois très lourds mais avec une délicatesse frappante. Ces titres permettent de mieux comprendre certaines réalités et restent très légers tout en touchant le vif du sujet. Le degré de profondeur dépend toujours de l’auteur et du livre. Il n’y en a pas un pareil.

Tabou est un vent de fraîcheur et une volonté de ne rien cacher à la prochaine génération. Ces livres leur donneront des outils inestimables pour affronter la vie, comprendre leur propre réalité ou celle des autres. Ils auront la possibilité d’être plus ouverts que les précédentes générations.

Publicité

Est-ce qu’il faut pour autant s’abstenir de lire la littérature existante ? Non, surtout pas. C’est par la lecture qu’ils se développent. Par contre, la collection Tabou n’est pas à négliger. Si ce n’est pas déjà le cas, J’ESPÈRE que cette collection soit un jour disponible au complet dans toutes les écoles secondaires. Pour donner le choix aux élèves de les lire ou non.  C’est dans ma bibliothèque secondaire que j’ai fait mes plus belles lectures.

Le choix de Savannah – Sophie Girard 2010

  

Solitude Armée – Marilou Addison 2012

Recrue – Samuel Champagne 2013

Publicité

Vous pouvez lire des extraits de ces livres sur le site des Éditions de Mortagne. Allez-y, jetez-y un coup d’œil. Vous ne serez pas déçus.

Pour me suivre :-)

@AlexePhilibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *