Nouvelle Chroniqueuse culturelle Michèle-Andrée Lanoue

Bon, il est temps de faire connaissance. 

Michèle-Andrée Lanoue, (presque) 22 ans. Même si mes initiales sont MAL, vous allez voir, je suis loin d’être méchante.

Issue d’une mère professeure de musique et de parents ayant fait connaissance dans une chorale, je baigne dans les arts depuis ma naissance. Comme disait l’autre, je suis tombée dedans quand j’étais petite.

Je pratique le violon depuis l’âge de quatre ans. Une passion oui, une vocation, mais surtout un état d’être, un compagnon de vie. L’alto,  (ce «gros violon», bouc émissaire de l’orchestre) est depuis peu mon deuxième instrument.

Image

Publicité

Je suis étudiante en troisième année du Baccalauréat en journalisme à l’UQAM. J’aspire à une carrière en presse écrite ou en radio. Sans contredit dans le domaine culturel. Musical pourquoi pas. Remplacer Claude Gingras tiens.

Une solide formation artistique donc, qui me permet, je crois, une capacité de réflexion, d’analyse et de critique dans le domaine des arts. Un profond respect pour l’artiste également ; je mise sur la rigueur. Toujours à la recherche des trésors les mieux cachés ; j’aime découvrir et faire découvrir et ce, au théâtre, au cinéma, en arts visuels, en littérature et bien évidemment dans le domaine musical.

Je déteste les préjugés et je m’ennuie profondément devant le déjà-vu.

Je suis une boulimique d’information et suis secrètement amoureuse d’Alain Gravel. (Chut!) Je crois fermement que trop de mots dorment dans l’attente d’être utilisés. J’ai une opinion sur à peu près tout, ce qui peut être parfois éreintant.

Ah oui, je suis en relation ouverte avec mon iPod.

Publicité

C’est avec grand bonheur que je me joins à la dynamique équipe de Boucle Magazine. J’intégrerai mon petit grain de sel dans cette mer de talent. Ma collaboration se veut vive de rencontres et riche de découvertes. Bref stimulante et juste assez audacieuse.

Romantique, le tout teinté d’une nostalgie légère, je capturerai chaque instant tendrement.

Mon quotidien est coloré et occupé.

Une fille de cœur et de coups de cœur.

La vie, je lui lance des confettis.

Publicité

Image

Et moi sur Twitter c’est  @Mimosaa !

 

1 réflexion sur “Nouvelle Chroniqueuse culturelle Michèle-Andrée Lanoue”

  1. En tout cas, une fille charmante, vive et très sensible ! Ah ces Québécoises ! Nous, français, les aimons pour cette spontanéité sans fard, pour ce regard porté sur la vie, C’est tout un peuple dont le dynamisme nous impressionne toujours que nous aimons .
    C’est bientôt ton anniversaire Michèle Andrée ! Tous nos voeux de Ghislaine et moi en attendant de se revoir au printemps. Tu seras toujours la bienvenue chez nous ! Je t’envoie un peu de soleil ! L’été n’en finit pas ! Encore 31° hier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page