Osheaga 2013: Une playlist pour personnes cassées

Le festival Osheaga débute aujourd’hui! Tu trouves que débourser 275$ pour une passe de 3 jours, c’est peut-être un peu excessif pour ton portefeuille? Ou alors, tu as entendu la nouvelle à la radio hier? Admission générale: COMPLET. À défaut de pouvoir nous-même y assister avec Boucle, je me suis dite qu’on pourrait se consoler ensemble. Je t’ai concocté une playlist.

Je vous révèle mes 3 découvertes. J’ai pigé un groupe pour chaque journée, mais mes choix relèvent moins du hasard que d’un coup de foudre.

D’abord, j’évite de vous parler des têtes d’affiche. Si vous ne connaissez pas The Cure (Love Song), Imagine Dragons (Radioactive) et Mumford and sons (I will wait), vous n’êtes définitivement pas de ce monde.

Palma Violets

Originaire de Londres, ça prend définitivement des Britanniques pour nous pondre du bon rock. Ils possèdent la nonchalance d’Oasis et le ton grinçant, mordant des Strokes. Voix un brin nasillarde, son dissonant de band de garage, ils ont la touche pour vous faire grimper dans les rideaux de plaisir! Allez visionner le clip Best of friends, ça déménage plus que celle-là.

Rone

Ce musicien et producteur français propose un son électro, mais tout en douceur. Sincèrement, je m’apprêtais à aller au lit lorsque j’ai appuyé sur Play. L’impression d’être en apesanteur, de laisser son esprit divaguer. Moi, ça m’a séduite et vous?

Publicité

Gramatik

Dès l’âge de 3 ans, Gramatik commence à écouter les cassettes de sa soeur aînée, découvrant le soul, le funk, le jazz et le blues. À 13 ans, il, crée ses premiers beats. Cet artiste d’origine Slovène fait dans l’échantillonnage conférant à ses pièces des ambiances parfois cinématographiques, orchestrales (Good Evening Mr Hitchcock) ou alors très apaisantes frôlant le lounge ou encore l’électro swing (Moar Jive).

http://www.youtube.com/watch?v=C56h08hMLnM&feature=player_embedded

Pour terminer, peut-être les connaissez-vous? Autres coups de coeur. Certains, je les ai déjà vus en spectacle, alors que d’autres, j’en rêverais.

Edith Malo
M’écrire : [email protected]
Me suivre sur Twitter: @MaloEdith
Pinterest: Edith

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page