Sous le soleil, on se protège!

En dépit de la redondance pluvieuse présente dans l’écosystème montréalais ces derniers temps, la chaleur, dangereusement accentuée par l’humidité, demeure accablante. Qu’il soit alors question de la chaleur en soi ou du soleil, il est important de prendre des précautions afin d’éviter quelque mal que ce soit, soit les coups de chaleur et/ou de soleil.

Les coups de chaleur

Les coups de chaleur se manifestent tout d’abord sous forme d’épuisement dû à la chaleur. Ils sont produits suite à l’exposition du corps à une très forte chaleur et donc à sa déshydratation causée par la transpiration, cette dernière utilisée comme façon naturelle de retrouver une température corporelle normale. Pour faire court, c’est une réaction générale de l’organisme qui est surtout liée à une exposition prolongée au soleil. Elle se traduit en premier lieu par des crampes musculaires, puis s’en suivent la fièvre, les maux de tête, les étourdissements, un énorme besoin de boire, et évidemment la fatigue. Le paroxysme du coup de chaleur : l’évanouissement.

À proscrire/à appliquer : Pour éviter d’avoir à faire à ces symptômes, il est recommandé d’éviter l’effort physique rigoureux, de se tenir à l’ombre ou au frais et de prendre plusieurs pauses. De plus, boire beaucoup d’eau (aux 20 minutes) est un élément fondamental. Quant aux vêtements, le port du chapeau et de vêtements amples est souhaitable. En cas de coup de chaleur, on se repose au frais, on s’hydrate, on s’asperge d’eau et on essaie le plus possible d’alléger sa tenue.

Les coups de soleil

Lorsque fortement négligée, la possibilité d’attraper un coup de soleil peut, dans certains cas, conduire au développement de quelque cancer cutané. Sa prévention est, de surcroît, facile, puisqu’elle consiste entièrement en l’application de FPS (Facteur de Protection Solaire) sur sa peau. Voici quelques conseils afin de vous éclairer quant à votre choix de FPS :

Publicité
  • Choisir un FPS de 15 minimalement;
  • Choisir un FPS de 30 si peau sensible et/ou si l’on consomme des médicaments photosensibilisants;
  • Choisir un FPS de 60 si allergie au soleil;
  • Opter pour une formule hydrofuge assurera une plus grande durabilité à l’efficacité de la crème, et ce malgré la transpiration;
  • Les crèmes sont plus durables que les gels et les vaporisateurs;
  • Les produits combinés au DEET sont à proscrire;
  • Appliquer régulièrement.

En cas de coup de soleil, on opte pour des compresses d’eau fraîche fréquentes, on enduit sa peau de crème hydratante et on boit beaucoup d’eau. En cas de maux, direction le médecin!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page