Le Zoofest (partie deux)

0 Partages

Crédit : Zoofest

Partie 2

LE SHOW DES BÉBELLES

Présenté jusqu’au 27 juillet à la  Balustrade du Monument National

Ce n’est pas comme si deux gars avaient voulu se payer la traite en créant une série de sketches pour adultes avec des jouets pour enfants et des références en ‘‘veux-tu en v’là’’ à Disney, mais ça ressemble à ça ! Avec de courts et simples scénarios, une table et une diversité monstre d’objets tirés de l’enfance et en pleine décomposition, les deux comédiens-manipulateurs parviennent à déconstruire les formats du conte d’antan et à développer un spectacle amusant aux milles et une références visuelles, cinématographiques, sociales et politiques. Variant entre un humour particulièrement recherché et un autre… disons plus primaire, le rire et les surprises sont diversifiés, mais surtout assurés !

Publicité

LE GROS BORDEL

« On se met dans’marde » ! Voilà le sous-titre donné par les comédiens-improvisateurs du Gros Bordel. Pataugeant dans une marre de déchets hétéroclites, c’est avec rapidité et imagination qu’ils doivent enchaîner sketche après sketche, pour le meilleur et pour le pire. L’improvisation peut laisser place à quelques creux, mais la plupart du temps bien rattrapés par une histoire toute fraîche et des plus farfelues. La pile d’objets et les membres de l’équipe variant d’une soirée à l’autre, chaque représentation est une découverte inusitée pour les curieux en quête de divertissement !

Les Incroyables Aventures de Thierry Ricourt (sur grand écran)

Présenté en grande dernière ce soir, 20h30 à La Chapelle

Pop corn en main, les yeux rivés sur l’écran géant spécialement installé pour les premières capsules web de la série… Après un temps, des personnages disjonctés apparaissent sur scène, comme introduction à la matière et aux fidèles partenaires publicitaires. Premier épisode, pause publicitaire sur scène. Deuxième épisode, pause publicitaire sur scène et ainsi de suite. Mais on ne parle pas du petit cinéma maison habituel entrecoupé de vraies pubs ! Mené par le biais de l’agent de police principal Thierry Ricourt (si on peut appeler ça un agent), c’est en fait toute une parade de personnages absurdes qui déploient leurs grands gestes, leurs mimiques grotesques, leurs voix portantes et leurs torses gonflés. Tous plus caricaturaux les uns que les autres, ennemis et acolytes se confrontent dans un univers réaliste (ou presque!) où les ruptures de conventions cinématographiques usuelles sont ridiculisées pour le plus grand plaisir du public.

Publicité
0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *