Le Chic, le Chèque et le Flop!

Par Alexandra Philibert

« Justine, fin trentaine, propriétaire d’une galerie d’art, ne veut plus s’engager : «  J’ai besoin d’un homme dans mon lit, mais pas dans ma vie », clame-t-elle haut et fort. Elle a renoncé à trouver le grand amour, celui qui a « le chic, le chèque et le choc », ses trois ingrédients nécessaires, selon elle, au bonheur d’une femme moderne. […] Pour partager ses mésaventures, Justine a deux grandes amies : Chloé et Sarah. Elles sont belles, jeunes et vives. Chloé est avocate et veut rencontrer l’homme de sa vie. Sarah est mariée à un homme très riche, qu’elle aime passionnément, mais qu’elle soupçonne d’infidélité. Au fil de leurs aventures, elles réalisent que l’amour comporte souvent ses hauts, ses bas et aussi ses trahisons. Est-ce la même chose pour l’amitié? La belle Justine trouvera-t-elle enfin l’homme qui lui offrira le chic, le chèque et le choc? »

Avez-vous bien lu le court résumé ci-haut? Oui? Alors vous n’aurez pas besoin de lire le premier livre de Danièle Couture, Le Chic, Le Chèque et le Choc. Amour, trahison et amitié, n’est-ce pas trois thèmes qui font la réussite habituelle d’une bonne « chick-lit » ?  Pas cette fois.

Pourtant le livre était rempli de belles promesses avec la théorie des trois C. Selon Justine, personnage principal, Le Chic, le Chèque et le Choc sont les trois C que la femme recherche chez l’homme parfait (ou du moins l’homme avec qui elle désirera passer sa vie). Pour sa part, celle-ci ne recherche que le choc, considérant que c’est ainsi qu’elle ne souffrira plus.

Cette théorie, utilisée à quelques occasions, tombe trop souvent en second plan pour laisser l’espace aux anecdotes futiles de l’héroïne, ou est mis de l’avant au mauvais moment. La lecture est remplie de clichés. La femme seule avec ses chiens, qui préfère leur compagnie à celle des hommes, la mère qui tente de «matcher» sa fille avec son ex, deux amis qui tombent amoureuses du même homme, la cocue, une scène de déclaration à l’aéroport, etc. TOUT Y PASSE, et c’est franchement agaçant.

Ça aurait pu être pire. On observe, durant quelques chapitres, une manie chez la narratrice : l’utilisation du mot «  because » à toutes les sauces. Heureusement, celle-ci disparaît assez rapidement. Point bonus pour l’originalité des titres de chapitres. L’auteure a réussi à établir une belle transition entre la fin de chacun et le début des suivants. Toutefois, narré au je, on s’exaspère rapidement de ce personnage stéréotypé (mis à part pour l’inversion des rôles – hommes à femmes vs femme à hommes).

Publicité

 Au final, c’est une lecture franchement décevante, malgré un titre prometteur. Une tentative d’écriture qui donne l’impression que l’auteur n’y a pas mis d’effort. Le Chic, le Chèque et le Choc aura une suite au nom de : L’amour avec la mauvaise personne. Je vous laisse deviner de quoi il s’agira. Si le cœur vous en dit, vous pourrez toujours voir s’il sera meilleur que le premier.

 Qu’à cela ne tienne, peut-être que ce livre vous charmera, pour ma part cette aventure s’arrête ici.

 Pour lire un extrait

Verdict : C’est boucle ultra poche

Note : 3/10 (Point bonus pour la théorie des 3 C et l’originalité des sous-titres)

Publicité

Prix : 24,95$

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page