Comment survivre à une rupture sans trop de crème glacée

Tu as le cœur brisé ? Boucle a demandé à une pro comment survivre ! D’après Marie-Soleil tu dois focuser sur 5 choses. Cinq points, ça se compte sur les doigts d’une main. Facile ? Non. Essentiel, oui !

Publicité

Pour ce billet, je laisse la parole à Marie-Soleil Cordeau, coach, spécialiste du bien-être amoureux qui a pris le temps de nous écrire à vous, lectrices de Boucle Magazine.

Alors que la saison des mariages bat son plein, vous avez peut-être vu le vôtre se briser en éclats. Si tel est votre cas, voici les cinq éléments sur lesquels focaliser votre énergie pour survivre à la rupture.
Connaître les étapes du deuil amoureux
Dans la vie, il n’y a rien de plus insécurisant que de ne pas savoir à quoi on fera face. Notre tendance est bien souvent d’imaginer le pire.
Lors d’une rupture, les émotions vécues seront d’une intensité rarement éprouvée,  les peurs vous habiteront totalement et vous aurez l’impression que cette souffrance ne prendra jamais fin. Tout cela ayant pour conséquence de vous rendre très insécure et de vous faire vivre beaucoup de stress et d’anxiété.
C’est pourquoi la première chose à faire lorsque survient la rupture consiste à savoir ce qui vous attend. Connaître les étapes du deuil amoureux vous donnera des repères, réduira votre stress, vous permettra de comprendre que vous êtes présentement au milieu d’un processus et que ce que vous vivez est normal. Et la normalité possède ce petit quelque chose d’apaisant…
Apprendre à gérer ses peurs et ses émotions
Votre plus grand défi consistera à émerger de cette mer de souffrance remplie d’émotions et de peurs sur lesquelles vous aurez bien vite l’impression d’avoir perdu le contrôle. Heureusement, il existe des techniques pour apprendre à gérer ses peurs et ses émotions.
Tout d’abord, quand l’émotion se pointe le bout du nez, il est très important de l’accueillir, de reconnaître sa présence. Autrement, on se retrouve à la refouler, on est dans la résistance et le processus de deuil ne peut pas s’effectuer correctement.
Soyez attentive à ce qui a déclenché cette émotion chez vous : une image, un souvenir, une musique? Puis portez attention à la façon dont vous alimentez cette émotion : ce que vous vous répétez en boucle et qui vous garde dans l’émotion. En prenant conscience de ces éléments, vous serez alors en mesure d’éviter de mettre votre focus sur ce qui a déclenché l’émotion et de modifier ce que vous vous dites intérieurement.
Quant aux peurs, lorsque vous les gardez à l’intérieur de vous, elles ne font que prendre davantage d’ampleur. La meilleure façon de dédramatiser consiste à les nommer à voix haute et à les mettre par écrit.
Se recentrer sur soi
Vous vivez peut-être dans l’espoir du retour de l’être aimé ou dans la crainte que vos enfants souffrent de la séparation et vous perdez de vue que vous devez d’abord et avant tout prendre soin de vous, d’où l’importance de vous recentrer sur vous. Votre humeur se reflétera sur celle de vos enfants.
Vous recentrer sur vous, ça veut dire travailler à votre mieux-être. Soyez à l’écoute de vos besoins (vous les avez peut-être même mis en veilleuse pendant une bonne partie de la relation), faites-vous des petits plaisirs à chaque jour, soyez bonne et indulgente envers vous-même, planifiez des activités qui vous font du bien, etc. La priorité aujourd’hui consiste à vous reconstruire.
Améliorer son estime de soi
Peu importe que vous ayez été quittée ou que vous ayez pris la décision de quitter votre conjoint, il est fort probable que votre estime de vous-même ait été fragilisée. Dans le premier cas, vous vivez la rupture comme un rejet et dans le second, la culpabilité que vous éprouvez (envers votre ex-conjoint ou vos enfants) vous amène à douter de vous-même.
Faites attention à comment vous vous parlez, c’est la clé de voûte d’une saine estime de soi. Évitez de vous remettre en question comme personne et surtout de vous blâmer pour l’échec de la relation.
Soyez fière de vous au quotidien. Prenez le temps de noter chaque soir trois raisons d’être fière de vous.
Surveiller son niveau d’énergie
Vous allez vite le constater, vivre des émotions négatives est extrêmement énergivore. Et si vous n’y prêtez pas suffisamment attention, vous épuiserez vos ressources rapidement. Pour refaire le plein d’énergie vous devrez apporter des modifications à votre hygiène de vie et faire en sorte de renverser la vapeur et de vivre de plus en plus d’émotions positives.
Vous vous demandez par où commencer? Eh bien, mettez en application les conseils présentés dans cet article et vous verrez rapidement la différence.

Votre Bouclette Zen vous encourage fortement à suivre ces conseils. Pour les avoir déjà mis en pratique, je peux vous assurez qu’ils vous aideront à traverser cette période difficile de votre vie.

Pour me suivre : @MelanieGali

Publicité

Pour m’écrire : [email protected]

______________________________________________________

Marie-Soleil Cordeau est coach, spécialiste du bien-être amoureux. Elle accompagne les femmes qui vivent une séparation en les aidant à tourner la page sereinement,  rebâtir leur estime de soi et leur confiance pour leur permettre d’être bien avec elles-mêmes et de retrouver leur capacité à tomber en amour. Téléchargez son ebook gratuit : « Retrouver sa joie de vivre et reconstruire sa vie après une séparation »

2 réflexions sur “Comment survivre à une rupture sans trop de crème glacée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *