Plein à craquer pour C2C

Crédit photo: gengo-photo.com
Crédit photo: gengo-photo.com

Quatre fois champions de la compétition internationale Disco Mix Club entre 2003 et 2006, les 4 dj nantais de C2C sont des maîtres incontestables du scratch. Sans compter les quatre Victoires de la musique qu’ils ont raflés :

  • Révélation du public
  • Révélation scène
  • Album de musiques électroniques pour Tetra
  • Vidéo clip F.U.Y.A. (qui récolte sur Youtube plus de 4,4 millions de vues à ce jour).
Crédit photo: gengo-photo.com
Crédit photo: gengo-photo.com

Pas étonnant que la foule soit impatiente de les rencontrer. Et C2C était à la hauteur de leurs attentes, faisant vibrer un Métropolis plein à craquer.

«Métropolis, allez-vous scratcher avec nous ce soir ?», interpelle 20 Syl.

Sans aucun doute, la foule renchérit d’un «oui» colossal et unanime, soulevé d’applaudissements retentissants. Devant elle, 4 dj aguerris se tenant fièrement derrière leur socle respectif sur lequel est disposé une table platine. Chacun de ces socles est muni d’un écran où sont projetées des formes géométriques aux contours, tantôt scintillants, tantôt bigarrés, tels des spectres de couleurs, se subdivisant, se multipliant, se fracassant en mille éclats. (Non, je n’ai consommé aucunes substances illicites). C’était de toute beauté, surtout lors du rappel, je frôle la crise d’apoplexie !

Mais le plus génial, les bouches telles des cartoons, qui fredonnent la pièce Down the road ou encore ces jambes dansant au rythme effréné de Happy quand ce n’est pas une silhouette  arborant un chapeau melon et exécutant une chorégraphie de charleston, la même que le vidéo clip.

Derrière leur socle, Atom, Pfel, 20Syl et Greem alternent parfois de table, encouragent un des leur, jouent de la cymbale disposée à chacune des extrémités ou s’affrontent carrément en duel.

Publicité
Beat Torrent fight Hocus Pocus

Les gars déplacent les tables de sorte que les deux groupes se retrouvent face à face. La foule est séparée en deux : à gauche, on encourage Atom et Pfel (Beat Torrent), à droite, 20 Syl et Greem (Hocus Pocus). Chacun des membres encouragent leurs supporters à applaudir lors de leurs prestations ou carrément à s’asseoir lorsque le camp adverse joue.

Les Beastie Boys débarquent

En guise de rappel, les 4 dj interprètent la pièce Intergalactic. Mais j’ai bien dit «interprètent». À la manière des membres du groupe Beastie Boys, ils se démènent sur scène, chantant et imitant  mécaniquement le robot (le même que dans le vidéo clip) diffusé sur les écrans.

Bref, Tetra, un album à découvrir, si ce n’est encore fait. Surfez sur une palette de sonorités diverses et tellement entraînantes! Funk, soul, hip-hop, électro et même, charleston. Allez, si vous me dites que vos deux pieds sont demeurés figés, je hurle: «À l’imposture!».

Crédit photo: gengo-photo.com
Crédit photo: gengo-photo.com

La première partie du show était assurée par le Canadien Dead Horse Beats. Deux pour un!

À lire aussi: mon entrevue avec Atom et 20 Syl.

Publicité

Bonne lecture!

Edith Malo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page