L’anti St-Valentin : dîner pour deux avec Dompierre (oulalala)

Je n’aime pas l’idée d’étaler sa vie sur le net, mais j’en ressens l’envie cette semaine, quelques jours avant la St-Valentin. La St-Valentin justement, je croyais que la prochaine allait être magique (il faut dire que tout un scénario était déjà fait dans ma tête et qu’une surprise pour mon amoureux attendait sous mon lit). Malheureusement, l’avenir nous réserve bien des surprises et il s’avère que je suis maintenant célibataire. Et le pire lorsqu’on est en peine d’amour c’est de s’apercevoir qu’autour de soi tous les petits couples se préparent à vivre MA soirée de romance.

Alors, très chères lectrices qui vivent la même situation que moi et que l’approche du 14 février répugne à en vomir des cœurs à la cannelle, je vous propose un roman PARFAIT pour l’occasion. Un petit pas pour l’homme de Stéphane Dompierre m’a carrément séduite. Voilà, ça va être les deux derniers chapitres du livre ma «date» pour la St-Valentin.  Je n’ai pas encore terminé de lire ce premier roman de Dompierre mais il faut absolument que je vous en parle.

601305-gf

C’est l’histoire de Daniel, un gars dans la trentaine qui décide un bon matin de laisser sa blonde. Enfin libéré, il croit que son célibat va ressembler à ce qu’il a vécu dans la vingtaine : soirée dans les bars et belles filles à embrasser. Cependant, la vérité est tout autre et Daniel subit le cycle de la rupture, les phases du célibataire qui regrette quelquefois amèrement la décision qu’il a prise. Tranquillement au fil des pages, le personnage avance psychologiquement (ou régresse, c’est selon ta perception ma grande) et on découvre au final sa fragilité. Daniel est un peu « nono », perdu dans ses sentiments et le monde qui l’entoure. Il ne faut pas croire pour autant que cet ouvrage est dépressif et morne. AU CONTRAIRE, par la plume brillante de Dompierre on rit tout le temps, en tout cas moi je ris dans mon lit avec ma boîte de Kleenex et mon yogourt glacé (ce n’est pas parce que je suis célibataire que je vais accumuler les kilos en trop).

Puis, ça fait surtout un bien de chien de lire le témoigne de ce personnage attachant qui tourne en rond dans la troisième dimension qu’est le célibat. Cette lecture m’a rappelé qu’une rupture ce n’est pas facile pour personne et que le temps, on le dit assez souvent, arrange bien les choses. J’aime Un petit pas pour l’homme aussi parce que c’est la vision d’un homme écrite par un homme. Ce regard différent est touchant et un véritable baume pour le cœur.

Publicité

Je suis dans mon cycle du célibat, je ne vous dis toutefois pas quelle étape. Je sais que jeudi je vais probablement avoir le cœur serré, mais j’ai bon espoir que mon personnage de petite fille perdue et un peu nounoune ne dura pas longtemps. Tout le monde a le droit d’écrire sa propre fin heureuse non?

Bonne St-Valentin les bouclettes, que vous soyez en couple ou entourées de vos amis ;)

Et un grand merci à Isabelle St-Pierre qui a de merveilleux conseils lectures.

1 réflexion sur “L’anti St-Valentin : dîner pour deux avec Dompierre (oulalala)”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page