Du théâtre, du théâtre et encore du théâtre !

{{Information |Description={{fr|1=Documentation photographique d'une installation lors d'un evenement artistique dans les jardins du Moma à NYC en octobre 2008}} |Source=travail personnel (own work) |Author=Marcus Bering - Isabelle Francis |Date=octobre
{{Information |Description={{fr|1=Documentation photographique d’une installation lors d’un evenement artistique dans les jardins du Moma à NYC en octobre 2008}} |Source=travail personnel (own work) |Author=Marcus Bering – Isabelle Francis |Date=octobre

Nouvelle Année ? Passons aux choses sérieuses !

La nouvelle année annonce aussi la nouvelle saison théâtrale ! D’ici et là, on se met à courir dans tous les sens, à accumuler les dépliants, à fouiner sur les sites web et à se lancer les dernières rumeurs… Qu’est-ce qui s’en vient ? Où, quand, comment ? Boucle tient à vous accompagner dans vos choix et à vous faire souligner les productions à ne pas manquer. Alors postez-vous tous à vos agendas et tenez-vous prêts à planifier… du moins, autant que votre horaire vous le permet !

Le roi se meurt – TNM

Ionesco

Dans une mise en scène de Frédéric Dubois

Publicité

(15 janvier au 9 février)

Ionesco au TNM ? Ok… Dans une mise en scène de Frédéric Dubois ? Alright ! Pour ceux à qui le nom ne dit absolument rien, Dubois est un metteur en scène de Québec, plutôt expérimenté et qui appartient à la relève. L’année dernière, sa mise en scène du texte de Réjean Ducharme, Ines Pérée et Inat Tendu, a été présentée au Théâtre d’Aujourd’hui et c’était une réussite sur tous les plans. Il avait parfaitement su recréer l’univers de Ducharme, univers d’images et de mots dans une intention très fidèle au texte. Cette année, les projets sont d’autant plus multiples. Voyons s’il restera fidèle à son instinct dans une institution majeure où il aurait plutôt tendance à s’émanciper…

https://www.tnm.qc.ca/saison-2012-2013/Le-roi-se-meurt/Le-roi-se-meurt.html

 

Le chant de Sainte Carmen de la Main – TNM

Publicité

Michel Tremblay

Dans une mise en scène de René-Richard Cyr

(30 avril au 25 mai, en supplémentaire du 28 mai au 1ier juin)

            Tremblay ? C’est un classique québécois, mais pas seulement ça. C’est du théâtre accessible à tous, qui parle à tous, parce qu’il fait partie de nos racines culturelles. Pour ceux qui, de plus, ont tendance à se ruiner dans les plus récentes comédies musicales de Broadway déménagées à Montréal, ce spectacle-là est pour vous. Il n’y a que la langue qui change! Bon, ok… et peut-être le budget. Quand même, il s’agit du TNM… et de Tremblay ! On peut s’attendre à tout.

https://www.tnm.qc.ca/saison-2012-2013/Le-Chant-de-Sainte-Carmen-de-la-Main/Le-Chant-de-Sainte-Carmen-de-la-Main.html

Publicité

 

Les trois exils de Christian E. – Théâtre d’Aujourd’hui

Christian Essiambre

Dans une mise en scène de Philippe Soldevila

(15 janvier au 2 février)

Publicité

Un spectacle qui roule beaucoup et qui trouve écho un peu partout. Un monologue, pour ceux qui aiment la vague de théâtre intime et introspectif, qui anime présentement les petites salles du Québec.

http://www.theatredaujourdhui.qc.ca/troisexils

Furieux et désespérés – Théâtre d’Aujourd’hui

Olivier Kemeid

Dans une mise en scène d’Olivier Kemeid

Publicité

(9 février au 16 mars)

Une épopée parmi les crises qui ont traversé et traversent encore l’Égypte, pays natif d’Olivier Kemeid. Pour ceux qui, comme moi, ont manqué l’année dernière Moi, dans les ruines rouges du siècle, gagnant du prix de la critique pour la meilleure production théâtrale de 2012, quelque chose me dit qu’il est encore temps de se rattraper…

http://www.theatredaujourdhui.qc.ca/furieux

Les morb(y)des – Théâtre de Quat’sous

Sébastien David

Publicité

Dans une mise en scène de Gaétan Paré

(5 au 23 mars)

Jeune auteur qui amorce sa résidence d’écriture au Quat’sous avec cette pièce, il a pourtant déjà fait ses preuves en 2011 en remportant le Prix auteur dramatique Banque Laurentienne pour En attendant Gaudreault et Ta yeule Kathleen jouées au Théâtre d’Aujourd’hui. Morb(y)des s’inspire de la génération « y » et de son ultime quête du bien-être, donnant la parole à deux sœurs vivant l’obésité. Un sujet tabou qui demeure trop souvent dans les bas-fonds et qui n’a pas souvent la chance d’être soulevé par une écriture forte et poétique.

http://www.quatsous.com/1213/saison/les-morbydes.php

Cinq visages pour Camille Brunelle – Théâtre PàP

Publicité

Guillaume Corbeil

Dans une mise en scène de Claude Poissant

(26 février au 23 mars)

J’ai découvert Guillaume Corbeil l’année dernière, avec sa pièce Le mécanicien au Théâtre d’Aujourd’hui. Ayant découvert sa plume, j’ai fait mes devoirs et me suis ruée vers ses autres bouquins (deux, en fait). Cette nouvelle pièce, dirigée par nul autre que Claude Poissant, mérite bien une certaine attention, même pour ceux et celles à qui le nom ne dit absolument rien. Le théâtre a, pour un des multiples rôles qu’il peut avoir, celui de faire découvrir, après tout.

http://www.theatrepap.com/pieces/cinq-visages-pour-camille-brunelle/

Publicité

 

Kiss and Cry – Usine C

Thomas Gunzig

Dans une mise en scène de Jaco Van Dormael

Chorégraphie de Michèle Anne de Mey & Gregory Grosjean

Publicité

(23 au 28 avril)

Une reprise acclamée de l’Usine C, Kiss and Cry semble être de ces expériences inoubliables vécues au théâtre. Original et attachant, il semblerait que même un public ne s’attendant absolument à rien et qui arrive, comme ça, par pur hasard, à acheter les billets et à se présenter dans une salle où cette pièce est jouée, s’en trouvera ébahi, l’instant d’une soirée. J’aime bien les mythes qu’il faut vérifier par soi-même.

http://www.usine-c.com/programmation/de-mey-dormael-kiss-cry/

 

Scalpée – Espace Libre

Publicité

Anne-Marie Olivier

Dans une mise en scène de Véronique Côté

(24 janvier au 9 février)

Encore une artiste de Québec, mais une qui s’est établie et pas à peu près. Cofondatrice du Festival du Jamais Lu de Québec, qui en est actuellement à sa deuxième édition, Anne-Marie Olivier propose des textes des plus délurés et des plus poignants dans une langue reflétant bien ses racines. Son ‘‘faux’’ monologue, Annette, présenté à La Licorne l’an dernier, a eu de quoi ébranler une salle pleine, du moins, à la représentation à laquelle j’ai assistée. Dans une mise en scène de Véronique Côté, nouvellement passée du côté de l’écriture elle aussi, les mots auront peut-être une double portée ?

http://www.espacelibre.qc.ca/scalpee

Publicité

Il y en a pour tous les goûts cette saison-ci et de nombreuses autres pièces mériteraient d’être nommées. Donc, pour les plus aventureux(ses), voici entre autres à quoi je pense :

La Fureur de ce que je pense – Espace Go (9 avril au 4 mai)

Rouge Décanté – Usine C (30 janvier au 1ier février)

L’enclos de l’éléphant – Espace Libre (14 au 25 mai)

Avec Norm – Rideau Vert (19 mars au 13 avril)

Publicité

Pièces pour emporter – La Licorne (25 février au 1ier mars)

À quelle heure on meurt ? – Théâtre Denise-Pelletier (13 au 30 mars)

1 réflexion sur “Du théâtre, du théâtre et encore du théâtre !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page