Entrevue avec Karl Hardy

J’ai eu l’opportunité de jaser avec Karl Hardy, animateur de l’Instant gagnant à V et aussi auteur de «Ma folle histoire», paru en septembre 2011. Via Skype, j’ai pu discuter avec lui de son livre et de ses goûts littéraires. Voici donc, un résumé de notre conversation.

C’est grâce à son blog créé à la fin de son secondaire et durant son cégep, que Karl a pu réaliser un grand rêve, celui d’écrire un livre. Plus il écrivait des chroniques, plus les gens étaient touchés par son écriture. «Les gens venaient me voir et me disaient que mes textes leur donnaient du courage, que ça les aidaient.» C’est donc il y a deux ans qu’on l’a approché pour écrire «Ma folle histoire» un témoignage qui relate des moments de sa vie concernant son homosexualité et l’intimidation. «Je l’ai fait pour m’aider et aussi aider les autres.»

«Je veux écrire un autre livre, quand, je ne sais pas, mais il sera une fiction d’amour. Je veux aussi écrire pour les autres, peut-être de l’humour, j’aime faire rire les autres.»

 Ce qu’il aime lire : Dominique Demers et Nelly Arcand, elle, pour son côté cru, vulgaire et non-censuré.
Il vous recommande de lire «Putain».

J’étais curieuse de savoir comment il se sentait face au fait qu’aujourd’hui, les gens connaissent sa vie intime.
«Pour moi ça n’a pas été trop difficile, j’ai eu un an pour m’y faire avant la sortie du livre. Par contre, ça été dur pour ma maman, on l’a pris comme une thérapie familiale. Aujourd’hui, elle l’accepte bien. Je ne suis pas gêné de parler de ma sexualité, ce qui m’intimide le plus c’est de parler de l’intimidation vécue toute ma vie.»

Publicité

Parlant d’intimation, Karl donne beaucoup de son temps pour contrer ce fléau. Il travaille en partenariat avec Jasmin Roy. En hiver, il fera le tour des écoles pour donner des conférences. D’ailleurs, sur sa page Facebook, un concours se déroule présentement à ce sujet. Le lien se retrouve en bas de page.

Karl Hardy, un homme à découvrir !

«Ma folle histoire» en vente dans toutes les bonnes librairies. Un témoignage qui nous fait réfléchir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page