Beer shirts et photo de profil

« J’ai tellement fait un beau voyage, je suis allée à Riviera Maya! La plage et la piscine, l’alcool à volonté et les buffets, on était toujours sur le party! » Les yeux roulant dans leur orbite, je te répondrais : « Tu l’as dit bibi ». Je ne doute pas que tu aies passé un moment fabuleux, que tu étais bien entouré ou que tu aies bien profité du bar. Mais quelque chose me dérange profondément… Le terme « voyage ». S’il vous plaît, ne pas le charcuter; il ne convient pas à toutes les sauces (sauf peut-être celle communément appelée « bouette »)! Les gens perçoivent souvent mal la nuance entre prendre des vacances et partir en voyage. Relaxer et découvrir; deux mondes à part.

Je ne tiens pas à dénigrer les voyages tout inclus, mais simplement à tracer la ligne. Il y a tellement une grande différence entre se comporter en occidental dans un pays qui ne l’est pas et tenter de passer incognito. Dormir au Hilton n’est pas, dans mon livre à moi, une tentative pour se glisser dans les coutumes locales comme vous l’avez certainement constaté dans Qui remporte la palme? Et NON, ce n’est pas parce que toi, jeune hédoniste assoiffé de découvertes, tu vas dans un pays très pauvre que tu es au-dessus de cela!

Je n’en reviens pas encore du nombre de beer shirts (t-shirts à logos de bière) que j’ai vu en Asie : quarante en une heure! C’est de l’observation pure et dure, promis! Plus touriste que ça tu meurs. Tu souhaitais te fondre dans le paysage? C’est raté. Je ne suis peut-être pas bien mieux avec mes vêtements qui sèchent vite et mes pantalons d’explorateur, mais quand même. J’assume mon occidentalisme, non? Je comprends que ce sont des vêtements très peu chers, mais il est écrit « touriste nanti» dans ton front malgré le prix dérisoire que tu as payé. L’os est au chien comme tu es au commerçant; triste réalité.

Clic! Clic! On se prend en photo à droite et à gauche. Allez, prends le bout de bois par terre. Regarde vers l’horizon. Regarde la caméra avec un regard grave. Bois de la Bintang avec un chandail Bintang. Tous les concepts sont exploités. Lequel sera le meilleur pour ta prochaine photo de profil?

Publicité
Crédit à alexdesourdy
Gilis, Indonésie

Tout ce que je veux dire au final, c’est que sans le vouloir, nous avons l’air de touristes lors de nos visites à l’étranger. Certains plus que d’autres. Et les gens locaux? Ils se regardent et rient de nos comportements qui leur semblent tellement loufoques! La chose la plus importante que j’ai apprise c’est « À Rome, on fait comme les romains ». Tu marches où ils marchent, tu traverses la rue quand ils traversent et… tu bois ce qu’ils boivent. C’est vraiment horrible ce qui est arrivé aux deux québécoises à Koh Phi Phi, mais je me demande si elles avaient vu un thaïlandais boire de cette concoction. Pas sûre… c’est bon pour les touristes ces affaires-là!

Il est vrai que dans un long voyage, tu as des journées de repos et tu prends aussi des photos, parfois une bière à la main.  Nous le faisons tous; je le fais aussi. Je ne porte pas de jugement sur tous, mais j’aimerais avoir fait une petite différence dans vos esprits. La différence sur l’utilisation du mot « voyage » que certains font à tort et à travers, trop souvent dans notre jargon quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page