Les Bo… bofs

Depuis quelques semaines, Télé-Québec diffuse sur ses ondes et sur son site Web une émission avec une recette à la base gagnante, soit le duo déjanté de Marc Labrèche et d’Anne Dorval, dans des situations parodiées de la vie quotidienne de deux stéréotypes sur pattes du Plateau Mont-Royal. Si le phénomène du Cœur a ses raisons fut délicieux dès le départ, Les Bobos me laisse en bouche un goût franchement amer.

 Je trouve que c’est plate pour eux. Ça aurait pu être vraiment drôle. Mais quand je dis vraiment drôle, je veux dire ohmygodÇAc’estVRAIMENTdrôle ! Là, c’est juste des gags remâchés qu’on a tous déjà vus dans le Cœur a ses raisons ou La fin du monde est à sept heures. C’est cheap. C’est du déjà vu. C’est l’opportunisme de reprendre ce duo célèbre pour faire monter les cotes d’écoute de Télé-Québec. J’riais plus quand les deux niaiseux  interagissaient à Tout le monde en parle que dans leurs sketchs, où on s’attend aux gags à la seconde près. Beaucoup plus spontanés et souples.

Encore là, y’a moyen de nuancer. Ben oui, y’a des sketchs qui me font esquisser un sourire, c’est certain. L’inclusion de nouveaux personnages, comme le couple de St-Eustache (Pierre Brassard et Jennie-Anne Walker), me fait capoter. L’interaction, la différence et la friction entre les deux couples sont comiques. On en veut plus, mais non ! Tant qu’à ça, on va ploguer des faux shows culturels boboches qui vont prendre la moitié du temps d’antenne !  On dirait que ça s’en vient vite comme le monde. Pis y’a tellement de répétitions inutiles. Après que le personnage de Labrèche ait crié quatre fois « MARIO ! » dans le supermarché (premier épisode de la série), j’voulais passer à un autre sketch. Ben non, fallait que ça s’étende sur une autre minute. J’comprends l’effet de répétition, c’est sûrement juste l’effet de surprise en moins. Been there, saw that in the Cœur a ses raisons, you know.

Quand même, il faut que je l’avoue : je suis une fan finie de ces deux morons-là. Je les aime d’amour. Je regarde quand même tous les épisodes sur telequebec.tv avec un espoir certain.  « C’est sûr que cet épisode-ci va être bon ! » Pis je finis l’épisode, aussi déçue que la semaine d’avant. Malgré tout, je comprends ceux qui aiment ça. J’ai liké la page Facebook, je regarde les vidéos promotionnels, les extras, bref, TOUTE ! Je gossais mes amis à les convaincre qu’un jour, ils trouveraient ça drôle. J’faisais d’la grosse projection, tsé. En tout cas, j’espère un jour, peut-être naïvement, retrouver l’étincelle, le feeling que j’ai eu à treize ans quand j’ai écouté Le Cœur a ses raisons pour la première fois.

Source photo : Radio-Canada

5 réflexions sur “Les Bo… bofs”

  1. C’est vrai que certains sketchs sont du déjà vu pour ceux qui ont suivi le Coeur a ses raisons. Mais quand même, moi je me suis pogné de sales fou rires à plusieurs moments! J’adore l’émission, certains épisodes sont un peu bof en effet, mais c’est comme ça dans toutes les séries.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page