L’art de faire du bon avec du mauvais – The Best Worst Movie Ever

Joyeux Halloween Bouclettes et Noeuds Papillon! Je ne vais pas vous parler des meilleurs classiques d’horreur, non! Plutôt du pire. Pas mal non? Je vous gâte!

Et attention aux yeux!

In this ultra-cheapo Italian knock-off a little boy tries to warn his family and friends that the evil trolls his late grandfather used to tell him about are real. Unfortunately, no one believes him and he and his sister are sent to the enigmatic town of Nilbog where nightmarish things begin to happen.
Sandra Brennan, Rovi, Rotten Tomatoes

Sans blague, je vous le jure.

Prenez un petit deux minutes pour aller visionner la bande annonce de Troll 2, pour comprendre de quoi je veux vous parler ici.

Publicité

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=9KCct4RwLNM]

Vous l’avez fait? Non?

Bon!

C’est parce que, sinon, je vais passer pour une folle.

Publicité

Octobre 1990, Claudio Fragasso met au monde un petit bijou.

Troll 2 raconte l’histoire d’une famille séjournant dans un petit village nommée «Nilbog», à l’occasion des vacances d’été. Eh bien oui, c’est Goblin écrit à l’envers. Révélation choc! C’est donc l’histoire de Goblins végétariens, mangeurs d’humains. Mais avant, il faut les transformer en plante, bien sûr. On ne parle ici pas de cannibalisme, calmons-nous!

Ah oui, au fait. Le titre Troll 2 n’a rien avoir avec le film lui-même. Je m’explique : ce n’est pas la suite de Troll 1 et encore moins le film précédent à Troll 3. En plus, il n’y a aucun Troll dans toute l’histoire.
Ça fait beaucoup trop de mot «troll» en si peu de temps.

Alors comme je le disais, c’est l’histoire d’un petit garçon. Joshua, rouquin fort sympathique et comédien irréprochable, qui hallucine (ou on ne sait trop quoi) son grand-père devenu fantôme. Celui-ci tentera de sauver cette pauvre petite famille américaine de ce village sinistre et lugubre, des griffes des vilains Goblins. Vite, il faut les empêcher de manger des aliments recouverts d’une appétissante boue, couleur Sauterelle. Vous savez ce copieux cocktail avec comme recette infaillible, de la crème de menthe et du lait…

Remarquez que les costumes des Goblins se réduisent au coton-watté brun et à une variété de 5 ou 6 masques. Et même, saviez-vous qu’un spectre peut faire son apparition en se trompant de pièce? Troll 2 nous apprend toutes sortes de choses.

Publicité

Vraiment, je pourrais essayer de vous raconter l’histoire mille et une fois et jamais vous ne me croiriez. On parle quand même ici du pire meilleur film au monde. Ça vaut le coup, non?

Pour vous prouver que je ne suis pas la seule à triper sur Troll 2, j’ai demandé à quelques fans de me résumer le film en une phrase :

La preuve que tu peux trouver certains des meilleurs acteurs du monde, dans des films à petit budget – Mathieu Roy

Bravo, c’est ma phrase. – Didier Corbeil

Oh my goooooood!!!! – Simon Croteau

Le grand-père donne un cocktail molotov à son petit fils. – Olivier Roy

Troll 2 a fait le tour des festivals pendant des années, accueillant des foules qui connaissent les répliques par cœur : «You can’t piss on hospitality» . Aujourd’hui encore, des fans se procurent des chandails et sont à la recherche des plus anciennes copies originales en VHS.

Ironiquement, le documentaire Best Worst Movie, qui traite du «phénomène» Troll 2, a eu droit à une note de 95% sur le site web, Rotten Tomatoes. L’art de faire du bon avec du mauvais.

Publicité

C’est exactement ce que je fais.

Pour tenter d’augmenter ma crédibilité, le film est même distribué en Blue-Ray.

Le film complet ainsi que le documentaire sont disponibles sur la version américaine de Netflix.

Vous pouvez aussi visiter le site web www.bestworstmovie.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page