Lettre à mon chum

Salut mon amour,

Oui, je sais, je suis encore à l’ordinateur, mais profites-en pour finir ton Assassin’s Creed, j’ai deux ou trois choses à t’écrire. C’est que ces dernières années, vois-tu, j’ai remarqué que t’avais changé…

Avant, de t’accuser d’un million d’affaires, je vais parler au « je » et faire un mea culpa. C’est vrai que je chiale souvent parce que le lait n’est pas à la bonne place dans le frigidaire (oui, je suis control freak) pis que je me répète ad vitam aeternam de pas laisser traîner les serviettes mouillées sur le lit (quoi? c’est vrai, ça mouille toute la couverte).

Aussi, je l’avoue, je me considère parfaite (avec mes défauts bien sûr), mais aujourd’hui, c’est important pour moi de te dire que sans toi, la vie serait beaucoup plus difficile. Non seulement, t’es un chum extraordinaire, un coloc drôle, un amant mystérieux, un meilleur ami complice, mais t’es aussi un père plus que parfait!

Je t’ai regardé aller toutes ces dernières années, je t’ai vu naître en même temps que notre fille! Puis, je t’ai vu renaître à la naissance de notre fils.

photo-1-16

Crédit photo : Zircophoto

Non, non, j’ai pas fini, continue de regarder Game of Thrones, j’ai pas encore tout écrit ce que je voulais écrire.

Ce que je veux dire au fond, c’est que quand Cocotte s’écorche le genou, t’es toujours là pour lui donner le bisou magique qui fait qu’elle arrête de pleurer.

Quand fiston se réveille dans la nuit, tu te lèves les yeux fermés pour aller lui flatter le dos, ce qui le rendort automatiquement.

Tu fais les meilleures crêpes au monde (ainsi que tous les autres repas, on va se le dire) au plus grand plaisir de toute la famille.

Quand on est au parc et que tu vois un autre kid voler le jouet de Cocotte, tu viens me voir en sacrant ta vie, mais dans la réalité tu vas voir notre fille et tu lui expliques doucement qu’elle peut régler les conflits en parlant. Comme elle te croit, elle le fait et ça fonctionne. Bien sûr, après tu reviens me voir en bitchant l’autre kid, mais pour nos enfants, c’est ni vu ni connu!

Tu chatouilles les enfants, tu te chamailles avec eux, tu les fais fâcher aussi, mais combien de fois tu les fais rire? (bon, pas autant que moi, je suis quand même l’humoriste), mais je suis impressionnée à chaque fois de voir que malgré tout, ton plus grand plaisir c’est de rire avec ta famille!

Tu as changé depuis que tu as des enfants, t’sé. Maintenant, quand tu prends une bière avec tes chums de gars, je t’entends leur dire à quel point les couches lavables sont faciles à entretenir!

Avant, tu pleurais jamais quand tu regardais la télé, mais depuis que tu es papa, à la seconde où on voit une scène entre un père et son enfant, c’est plus fort que toi, tes yeux viennent plein d’eau.

Merci de faire partie de ma vie et d’être un si bon père pour nos deux créatures. Continue de changer!

Mère Rebelle

Facebook
Twitter
www.emilieouellette.com

13 commentaires

  1. Pauline Houle

    En tant que belle-maman, je peux confirmer que tout ce que tu as écrit est la pure vérité…ton chum est le meilleur papa que je connaisse (et le meilleur cuisinier aussi)…xox

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 2  312 followers

%d bloggers like this: